En ce moment
 
 

Les pourparlers entre les pompiers bruxellois et Cécile Jodogne dans l'impasse: ils se déplacent en masse vers le siège du PS

Les négociations ouvertes entre les syndicats de pompiers et le cabinet de la secrétaire d'Etat bruxelloise Cécile Jodogne sont dans l'impasse. Elles ont été interrompues ce vendredi vers 11h15. Quelques centaines d'hommes du feu qui étaient rassemblés devant le cabinet ont pris la direction du siège du PS pour faire entendre leur voix. Ils ont été reçus par une autre secrétaire d'Etat bruxelloise: Fadila Laanan.

Les actions des pompiers de Bruxelles se poursuivent. Depuis le 17 juin, les hommes du feu mènent des actions dans le centre de la capitale. Ils  dénoncent la suppression soudaine des primes dans le système de rémunération des équipes spéciales du service d'incendie. Ils ont rencontré mercredi la secrétaire d'État régionale Cécile Jodogne, en charge de la Lutte contre l'Incendie et de l'Aide Médicale Urgente (SIAMU) et sont repartis déçus. "Au deuxième jour des négociations, il n'y a toujours pas d'avancée significative", avaient déploré les syndicats.

Ce vendredi, les négociations ont repris avec les autorités. Devant le cabinet de la secrétaire d'État régionale Cécile Jodogne, notre journaliste Mathieu Col observe un important déploiement policier. Les forces de l'ordre s'attendent à une manifestation musclée. A 11h, près de 300 pompiers se trouvaient sur place. Ils attendent les représentants délégués qui sont actuellement en réunion avec la secrétaire Cécile Jodogne.

Ils font des économies sur la sécurité des Bruxellois et des services

Les négociations ouvertes entre les syndicats de pompiers et le cabinet de la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge de la Lutte contre l'incendie et de l'Aide médicale urgente Cécile Jodogne, dans l'impasse, ont été interrompues vendredi vers 11h15. "Nous ne voulons pas une hausse de salaire, nous voulons simplement conserver le système actuel", a résumé le pompier Xavier Vanderbecken.

Mercredi, les hommes du feu avaient réclamé davantage de clarté sur des tableaux indicatifs relatifs à la prime d'opérationnalité. La réponse apportée ne les a pas convaincus. Vendredi, les discussions ont tourné en rond. "Nous attendons du concret, mais ça ne vient pas. Ils jouent avec les chiffres. Ils font des économies sur la sécurité des Bruxellois et des services. Ce qui n'a pour nous pas de prix", dénonce M. Vanderbecken.


Direction le siège du PS pour peser sur la formation d'un gouvernement

Ce vendredi, les pompiers ont donc décidé de se diriger vers le siège du Parti socialiste. La formation politique mène actuellement les négociations en vue de former un gouvernement en région bruxelloise. Ecolo et DéFI ont été définis comme les partenaires privilégiés.

LReçus par Fadila Laanan, ils ont constaté que les actuels partenaires de majorité n'étaient pas tous sur la même ligne. Pour la secrétaire d'Etat, les pompiers doivent garder leurs acquis et toute perte de revenu est inacceptable, leur a-t-elle dit. En attendant qu'un nouveau ministre de tutelle soit nommé, le front commun va rédiger un memorandum à l'attention de la future majorité.


© David Charlet

 
© David Charlet
 
© David Charlet
 
© David Charlet
 


© RTL INFO

 
 
© David Charlet

 
© David Charlet

Vos commentaires