En ce moment
 
 

Les motards manifestent à Bruxelles contre les mesures du Plan Climat: "Une moto prend 4 fois moins de place dans la circulation"

Les motards se rassemblent en nombre aujourd'hui à Bruxelles pour protester contre les projets politiques liés à la mobilité dans la capitale. Dans son Plan Climat adopté en octobre dernier, le gouvernement bruxellois s'engage à fixer de nouvelles balises pour la zone basse émission, à partir de 2025, et à en renforcer le champ d'application en direction des deux roues. Les motos les plus polluantes pourraient être interdites en conséquence dès 2022.

Pour plusieurs groupes de motards, cette mesure est contre-productive. Ils souhaitent faire passer le message au gouvernement : "Une moto prend 4x moins de place dans la circulation, ne reste pas bloquée dans les bouchons, est 4x moins lourde qu'une voiture", peut-on lire sur l'événement Facebook créé pour la manifestation. "C'est une alliée de la mobilité et de l'environnement."

"Aujourd’hui on sait que si on prenait 10% d’automobilistes et qu’on les convertit en motards, on a moins 40% de bouchons", affirme Vincent Berhin, organisateur de cette action de sensibilisation. "C’est énorme. Vous faites plus 20% de motards, vous n’avez quasiment plus de bouchons à Bruxelles. Il y a des gouvernements, il y a des pays comme la Finlande qui ont vraiment pris des mesures, qui ont demandé à leurs citoyens de favoriser les déplacements à moto pour la mobilité et la pollution également et ici à Bruxelles rien du tout."

Parmi les revendications des motards : la suppression du projet d'interdiction des deux-roues à moteur thermique, des normes d'émissions établies en fonction des spécificités de chaque véhicule, ainsi que l'usage favorisé des deux-roues motorisés en ville. Ils estiment qu'ils risquent "d'être la cible d'une politique incohérente". "La revendication est très claire : on sensibilise aujourd’hui", poursuit Vincent Berhin. "C’est : prenez-nous en compte comme étant un allié pour la mobilité de demain et pas comme la future cible à abattre."

Le départ se fera à l'avenue de la Joyeuse Entrée à 10h du matin. La mobilisation prendra normalement fin vers 13h.

Vos commentaires