En ce moment
 
 

Manifestation des taximen bruxellois: voici les garanties obtenues

Au terme d'une journée marquée, à Bruxelles, par une paralysie des tunnels de la Petite Ceinture par une partie des taximen de la capitale, la ministre bruxelloise du Transport, Brigitte Grouwels a annoncé avoir obtenu un accord avec des représentants du secteur sur plusieurs points, moyennant consultation préalable du comité consultatif du secteur.

Les chauffeurs de taxis bruxellois ont manifesté pendant plusieurs heures dans la capitale. Les associations de taxis demandaient "la reconnaissance de certains de leurs droits fondamentaux" comme l'utilisation de sites propres, la fin de la concurrence exercée par les taxis des zones périphériques à Bruxelles et la création de places de stationnement pour taxis. Des "avancées concrètes" auraient été trouvées autour de ces problématiques, selon Costa Tsatsakis, président de l'ATB, l'association des taxis bruxellois.

Des emplacements supplémentaires

Selon la ministre des Transports, Brigitte Grouwels, le code de bonne conduite auquel les taximen doivent souscrire est maintenu. Il a toutefois été convenu d'augmenter le nombre d'emplacements de taxis, en Région de Bruxelles-Capitale de 143 unités d'ici à la fin 2013 pour le porter à près de 730. En concertation avec la Ville de Bruxelles, gestionnaire de la voirie à cet endroit, une solution sera recherchée pour les 10 emplacements de taxi supprimés à la Gare Centrale. 

Les licences bruxelloises mieux contrôlées

La ministre s'est également engagée à soumettre d'ici le 31 mai, au gouvernement bruxellois, le dossier du fonds de commerce en deuxième lecture et d'étudier un système de contrôle permanent à la Gare du Midi. Les chauffeurs de taxis se plaignent d'abus par des taximen sans licence bruxelloise.

Les clients inciviques pourraient être condamnés

Autre engagement annoncé par la ministre mardi soir: organiser une concertation avec les communes sur l'instauration éventuelle d'amendes administratives pour condamner le comportement incivique des clients. Selon la ministre, une table ronde sera par ailleurs organisée avec les autorités locales et les zones de police sur la prise en charge et le débarquement des clients en voirie, et sur le stationnement non autorisé de véhicules sur des emplacements de taxis.

Les taxis pourraient pouvoir utiliser les sites propres de la STIB

Brigitte Grouwels a également précisé qu'elle interrogerait les autorités fédérales au sujet de l'utilisation des sites propres empruntés par les autobus. Actuellement, les taxis ne sont pas autorisés à utiliser ces bandes bus, à moins qu'un panneau de circulation spécifique le permette. La Région demandera aux autorités fédérales d'adapter le code de la route pour permettre aux chauffeurs de taxis de toujours pouvoir utiliser les bandes bus, sauf si un panneau l'interdit expressément.

Vos commentaires