En ce moment
 
 

Menaces d'attentat à Bruxelles: toutes les personnes arrêtées jeudi sont libérées

Menaces d'attentat à Bruxelles: toutes les personnes arrêtées jeudi sont libérées
 
Bruxelles
 

Sept perquisitions ont été menées ce jeudi matin à Anderlecht, Molenbeek, Laeken et Sint-Pieters-Leeuw. Six personnes ont été interpellées. Jeudi soir, le parquet avait déjà indiqué avoir relâché trois d'entre elles. Ce vendredi, il informe que les trois autres ont également été libérées. Les objets saisis lors des perquisitions, notamment du matériel informatique et des téléphones, sont en cours d’analyse. Ce dossier n'est pas en lien avec les attentats de Paris.

Six nouvelles personnes ont été interpellées ce jeudi à Bruxelles dans le cadre des menaces d’attentat qui pèsent sur la capitale."Sept perquisitions ont été exécutées ce matin à Molenbeek, Anderlecht, Laeken et Sint-Pieters-Leeuw. Six personnes ont été interpellées et emmenées pour audition", a précisé le parquet. Les objets saisis lors des perquisitions, notamment du matériel informatique et des téléphones, sont en cours d'analyse. Pour rappel, ce dossier n'est pas en lien avec les attentats de Paris.

Dans la soirée de jeudi, le parquet a informé la presse que "dans le cadre de l’instruction menée à Bruxelles sur les menaces d’attentats qui viseraient des lieux emblématiques de la capitale, trois des six personnes arrêtées ont été libérées après audition". La privation de liberté des trois autres individus a été prolongée provisoirement de 24 heures. "Aucune autre information ou précision ne sera donnée pour le moment. L’enquête se poursuit sans désemparer", ajoute le parquet fédéral. Ce vendredi, un communiqué de presse indique que les trois dernières personnes arrêtées ont été libérées après audition.


Saïd Saouti et Mohamed Karay, arrêtés dimanche, restent en prison

Saïd Saouti et Mohamed Karay restent en prison. Ces deux personnes, placées sous mandat d'arrêt par le parquet fédéral pour menaces d'attentat et participation aux activités d'un groupe terroriste, ont été maintenues en détention provisoire. La décision est tombée ce matin devant la chambre du conseil de Bruxelles.

Saouti et Karay ont été interpellés dimanche matin entre 05h00 et 05h30 à leur domicile d'Anderlecht. Les deux hommes appartiennent tous deux au club de moto des Kamikaze Riders, dont plusieurs membres ont des liens avec le groupuscule islamiste Sharia4Belgium via les frères Elouassaki, une famille de combattants en Syrie originaire de Vilvorde. Abdelouafi Elouassaki, l'aîné des quatre frères de cette famille, était membre des Kamikaze Riders et est décédé en mai 2013 lors d'un accident de la circulation. Saïd Saouti, fondateur des Kamikaze Riders, aurait également connu les frères Elouassaki.


Inculpés du chef de menaces d'attentats

Selon le parquet fédéral, il existait des indices sérieux de projets d'attentats durant les fêtes de fin d'années dans plusieurs endroits symboliques de Bruxelles. Lors des perquisitions chez les suspects, des tenues militaires ont été trouvées. Saïd Saouti est inculpé du chef de menaces d'attentats, de participation aux activités d'un groupe terroriste en qualité de dirigeant et de recrutement en vue de commettre des infractions terroristes, comme auteur ou coauteur. Mohammed Karay est inculpé du chef de menaces d'attentats et de participation aux activités d'un groupe terroriste, comme auteur ou coauteur.


 

 




 

Vos commentaires