En ce moment
 
 

Mgr Léonard arrosé par des manifestantes seins nus à l'ULB

 
 

Des activistes du mouvement pour les droits des femmes Femen ont manifesté, comme à leur habitude, seins nus, et ont arrosé d'eau Monseigneur Léonard ce mardi soir à l’Université Libre de Bruxelles. Elles entendaient ainsi dénoncer l’homophobie.

Quatre militantes de Femen ont fait irruption seins nus dans une conférence qui réunissait jeudi soir à Ixelles, Mgr André Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles, et Guy Haarscher, professeur honoraire à l'ULB, autour du thème "Blasphème: offense ou liberté de s'exprimer". Par cette action, les Femen on voulu dénoncer des propos tenus par Mr Léonard qu'elles estiment être à caractère homophobe.

"Le mariage, c'est l'union d'un homme et d'une femme"

L’archevêque de Malines-Bruxelles avait estimé, dans une interview donnée au Soir, que les homosexuels devraient "assumer (leur) situation dans une forme de célibat et d'abstinence". Il avait réaffirmé que "le mariage recouvre la réalité fondamentale de toute société humaine, à savoir l'union d'un homme et d'une femme, avec une ouverture sur le don de la vie".

"God saves the gouines"

Les quatre militantes de Femen, qui se trouvaient dans le public venu assister à la conférence, ont mené leur action peu après le début des débats, qui se tenait au Campus du Solbosch, à Ixelles. Aux cris de "Léonard y'en a marre", "Stop Homophobia" ou encore "God saves the gouines", les quatre femmes ont fait irruption seins nus sur l'estrade où se tenaient Guy Haarscher et Mgr Léonard.

Aspergé de jets "d'eau bénite"

Ce dernier s'est vu asperger de jets d'"eau bénite" contenue dans des sprays en forme de Vierge Marie. L'action fut de courte durée et les quatre militantes ont été évacuées de l'auditoire avant que le service de sécurité de l'ULB n'ait le temps d'intervenir. La conférence était organisée par le Centre de recherche en philosophie de l'ULB et la LABEL (Ligue pour l'abolition des lois réprimant le blasphème et pour le droit de s'exprimer librement).


 




 

Vos commentaires