En ce moment
 
 

Tensions à Molenbeek: de nombreux jeunes rassemblés, une femme percutée par une voiture

  • Attentats de Bruxelles: ambiance très tendue ce samedi à Molenbeek

  • Attentats de Bruxelles: bilan de cette journée mouvementée à Molenbeek

 
Attentats à Bruxelles

Atmosphère extrêmement tendue cet après-midi à Molenbeek où toute manifestation a été interdite. Un groupuscule d'extrême droite s'y était donné rendez-vous mais les forces de l'ordre avaient été déployées en nombre. Progressivement les choses se sont envenimées, un conducteur a forcé un barrage de police et a renversé une personne.

Le calme était revenu dans le centre de Molenbeek samedi vers 18h. A part la police et la presse, la place communale s'était pratiquement vidée et les rues avoisinantes étaient moins bondées que plus tôt dans la journée. Il restait un groupe de quelques dizaine de personnes à proximité du commissariat dans la rue du Facteur, mais l'atmosphère s'était détendue. La police, par contre, reste présente en force. La rue Antoine Dansaert et le centre de Bruxelles étaient plus calmes également. Devant la Bourse, la plupart des personnes étaient là pour se recueillir, comme au cours des jours précédents, dans une ambiance sereine après les attentats qui ont frappé le métro bruxellois et l'aéroport de Zaventem le 22 mars.


Une femme percutée 

Environ 400 personnes s'étaient rassemblées samedi après-midi à proximité de la place communale de Molenbeek et de la station de métro Comte de Flandres. La police tentait de convaincre les personnes de quitter les lieux. Une centaine de jeunes ont tenté de rejoindre la place de la Bourse depuis Molenbeek, mais ont été repoussés par la police. En tout, environ 100 personnes ont été interpellées à Molenbeek et Bruxelles samedi, a indiqué la police. "Vers 17h, un automobiliste a foncé dans un barrage de police blessant une habitante du quartier au passage. Il sera arrêté quelques mètres plus loin. La victime, elle, a été transportée à l'hôpital", a constaté notre journaliste sur place François Simon (RTL-TVi). Vers 19h, on apprend que la vicitime est hors de danger.

Sans-titre-8



Un hélicoptère survole la zone

Plus tôt samedi, sept militants d'extrême droite ont été interpellés à Molenbeek. Deux d'entre eux ont été appréhendés en possession d'un pepper spray. Les cinq autres étaient en chemin vers la Bourse, où des organisations de gauche se sont rassemblées pour protester contre "l'islamophobie". Un rassemblement dispersé par la police, qui aurait aussi interpellé une trentaine de personnes. Dans le courant de l'après-midi, environ 400 personnes se sont retrouvées devant le commissariat de police sur la place communale de Molenbeek et dans les rues avoisinantes. La police était présente en masse, un hélicoptère circulait au dessus de la zone et une autopompe avait également été amenée sur place. La situation semblait se calmer samedi vers 17h45, même si le dispositif policier restait important.

Vos commentaires