Molenbeek va licencier un de ses gardiens de la paix: il s’est "lâché" sur Facebook, souhaitant "abattre les Juifs un à un"

Molenbeek va licencier un de ses gardiens de la paix: il s’est

La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Françoise Schepmans a entamé une procédure de licenciement envers un gardien de la paix employé par la commune qui s'est répandu vendredi en propos antisémites sur le réseau social Facebook, rapporte samedi le site du Soir.

L'intéressé est intervenu sur un fil public de discussion de réseau Facebook consacré à l'exclusion du cdH de la députée bruxelloise d'origine turque Mahinur Ozdemir en raison de son refus de reconnaître le génocide subi par les Arméniens. Mohamed N., intervenant aussi sous pseudonyme, en a profité pour faire dévier cette discussion sur la guerre entre Israël et les Palestiniens, formulant notamment le souhait d'abattre "les Juifs un à un comme ils font aux Palestiniens".


Vos commentaires