Marches pour le climat: des casseurs perturbent le cortège à Bruxelles, la marche "temporairement" interrompue

  • La 3e grande manifestation dominicale pour le climat s''est élancée à Bruxelles

  • Des gilets jaunes perturbent le cortège à Bruxelles

  • Marches pour le climat: des casseurs perturbent le cortège à Bruxelles

 

La Marche pour le climat organisée ce dimanche à Bruxelles a été entachée par les dégradations commises par certains 'gilets jaunes' à hauteur de la rue de la Loi. Des actes dont les organisateurs de l'événement et ses figures de proue se distancient totalement.

Le collectif citoyen "Rise for Climate Belgium" organise sa 5e mobilisation nationale et européenne ce dimanche. Cette marche aura notamment le soutien de la Coalition Climat, du CNCD-11.11.11, de Génération Climat, de Grands-parents pour le climat, de la Déclaration d'un état d'urgence environnemental (DEUE) ainsi que de Youth, Students et Teachers for Climate. Ces organisations visent à faire pression sur la classe politique pour qu'elle réponde à l'urgence climatique.

Des rassemblements se sont déroulés à Bruxelles et à Liège. 

Revivez notre direct avec nos journalistes sur place et Agence Belga

17h46 - Les organisateurs de la marche réagissent à la suite de dégradations commises par des 'gilets jaunes' dans la rue de la Loi.

"C'est dommage que des casseurs viennent détruire des choses car nous avons toujours manifesté de manière propre et pacifique. Nous nous distancions totalement de ces actes", a ainsi expliqué Anuna De Wever, l'une des figures de Youth for Climate. Le reste de la manifestation s'est déroulé sans incidents.

"La police a fait son travail et a pu isoler les fauteurs de troubles. Heureusement, il n'y a pas eu de blessés parmi nos manifestants", a ajouté Kim Lê Quang de l'organisation Rise for Climate.

16h19 - 70 'gilets jaunes' ont été interpellés, a indiqué la police de Bruxelles-Capitale Ixelles. Quelque 8.000 personnes ont participé à cette 3e grande manifestation dominicale pour le climat. S'ils étaient nettement moins nombreux que lors des 2 précédentes mobilisations, les manifestants entendaient bien maintenir la pression sur la Belgique et sur l'Europe afin qu'une politique climatique ambitieuse soit mise en place.

La manifestation a toutefois été entachée par les dégradations commises par des 'gilets jaunes' présents en nombre ce dimanche. A hauteur de la rue de la Loi, une partie d'entre eux a quitté le cortège et brisé des vitres d'un bâtiment situé non loin. La police est parvenue à les repousser vers une rue adjacente. Une septantaine d'entre eux ont été interpellés.

15h27 - A la suite de l'action de 'gilets jaunes' qui ont brisé les vitres d'un bâtiment après avoir quitté le cortège à hauteur de la rue de la Loi, le cortège a été temporairement bloqué. Peu après 15h00, les manifestants se sont toutefois remis en marche en direction du parc du Cinquantenaire.


 

15h15 - Pour suivre l'avancée du cortège, c'est ici.

© Images Isopix

15h13 - Des embarras de circulation sont à prévoir entre 13h et 18h, principalement sur la petite ceinture et dans le Quartier Européen, comme l'indique la police sur son compte Twitter. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

15h10 -  Selon des estimations de la police, 8.00 manifestants marchent actuellement à Bruxelles. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

13h30 - La 3e grande manifestation dominicale pour le climat s'est élancée peu après 14h de la gare du Nord à Bruxelles pour rejoindre le parc du Cinquantenaire. Composé de plusieurs milliers de personnes, le cortège est mené par les jeunes de "Youth for Climate".Ils sont suivis de nombreux 'gilets jaunes' mais aussi de représentants d'Ecolo, de Groen ou encore du PTB.

Les organisateurs de la marche de Bruxelles attendent entre 15 et 20.000 personnes. Des gilets jaunes se joignent au cortège des manifestants, nous explique Margaux Guyot.


© Image Isopix

13h30 - 5.000 manifestants ont été dénombrés à Liège, selon une estimation de la police locale. Le cortège s'est finalement élancé à 12h15 en direction de la rue des Guillemins. Il est ensuite passé par le boulevard d'Avroy et le boulevard de la Sauvenière pour arriver Place Saint-lambert. En bout de parcours, les manifestants ont rejoint le "Festival Nourrir de Liège", Rue Saint-Léonard, vers 14h.

© Images Isopix

12h30 - La qualité de l'air à Liège serait excessivement mauvaise. Pour Noé Lecocq, Chargé de mission pour le climat à Inter-Environnement Wallonie, "c'est une urgence sanitaire".

 ---

11h50 - Les manifestants arrivent à Liège sur l’esplanade de la gare de Liège-Guillemins. Entre 800 et 1.000 personnes sont déjà présentes selon des informations de nos journalistes Mathieu Langer et Marc Evrard. 

Robin, jeune manifestant explique les raisons de sa mobilisation: "C'est en rapport avec notre avenir donc ça serait bien de le défendre un peu".

---

Une manifestante est venue à la marche avec sa filleule afin de la conscientiser: "Les politiques ne font pas assez, ça ne va pas".

---

-


A Bruxelles, l'ambiance musicale est assurée par les artistes engagés Charlotte et Bai Kamara. Différents acteurs seront appelés à prendre la parole pour livrer des témoignages, des pistes de réflexion et discuter de solutions concrètes pour une transition écologique juste et durable. Un "village de solutions" regroupera des stands d'information d'ONG et associations environnementales.

Ces organisations visent à faire pression sur la classe politique pour qu'elle réponde à l'urgence climatique. "Notre système politique est sous l'influence du lobby des énergies fossiles et d'une centaine de multinationales, responsables pour plus de 70% des émissions de gaz à effet de serre", souligne Pascoe Sabido, chercheur et chargé de campagne au Corporate Europe Observatory.

Vos commentaires