En ce moment
 
 

Passage du Tour de France à Bruxelles: pour le secteur Horeca, une promotion "impayable"

Les secteurs touristique et hôtelier comptent bien profiter du passage du tour de France à Bruxelles. Eric Catry, vice-président de la Fédération Horeca à Bruxelles, était sur le plateau du RTL INFO 13H pour en parler. Il a répondu aux questions de Luc Gilson.

On parle de 4.500 personnes qui logent ce week-end, à Bruxelles, sans parler des touristes. C'est une bonne affaire, ce Tour?

"Disons que je pense qu'au niveau de l'hébergement en lui-même, on ne va pas changer de manière probante les chiffres, qui devraient se situer entre 77 et 80% de taux d'occupation sur les hôtels à Bruxelles. Au niveau de l'Horeca, les restaurants en tout cas, ils vont bénéficier d'un coup de pouce".

Ça va mieux fonctionner au niveau des restaurants?

"Absolument, car vous aurez grosso modo entre 1 million et 1,5 million de personnes sur les deux jours qui seront sur Bruxelles".

C'est une magnifique vitrine, des pays du monde entier vont suivre ces images aujourd'hui et demain. C'est un effet long terme, cette image positive qui est renvoyée de Bruxelles?

"C'est effectivement une promotion qui est impayable, si on devait la réaliser en d'autres temps, puisque c'est une reprise sur 190 pays, à peu près 4 millions de personnes par jour au niveau des retours télévision, c'est une excellente promotion de la destination".

Est-ce qu'on dispose de chiffres sur les retombées économiques réelles pour vous? Selon l'organisation du Tour : pour 1 euro investi, il rapporte 1,5 euros à la collectivité ? Qu'en est-il pour le secteur Horeca?

"Disons que le retour sur investissement pour nous est de l'ordre de 5 à 3. Au niveau de l'hébergement et de la restauration en hébergement, ça représente à peu près 1,2 million, puisque vous avez une dépense moyenne de 600 euros par personne. Vous avez 2000 journalistes, 2500 membres de l'ASO. Nous avons une occupation qui sera de l'ordre de 80% dans le centre".

Vos commentaires