En ce moment
 
 

Pour la première fois en Belgique, des jeunes suivent un stage à la police: "C'est impressionnant de travailler avec eux" (vidéo)

28 jeunes du secondaire ont débuté aujourd’hui un stage à la police. Une première en Belgique. Une formation de deux semaines dans la zone de Bruxelles-Capitale-Ixelles. Deux semaines pour découvrir le métier. Ils vont même avoir la chance de participer au défilé du 21 juillet.

La première activité de ce lundi consistait à apprendre les bases du positionnement d’un policier avec des règles strictes.

"C’est impressionnant de travailler avec eux et d’être dans leur quotidien. Pour le drill, c’est strict car ça doit être respecté dans les règles", a confié Laszlo, 17 ans.

Au programme de ces deux semaines de formation: de nombreuses autres activités. Parcours d’obstacles, simulation d’intervention dans une manifestation ou encore démonstration de l’arroseuse. De quoi éventuellement intéresser de futures recrues.


"S'ils nous décrivent d’une autre façon, c’est déjà ça de gagné"

"Le domaine de la police m’a toujours intéressé. J’aime regarder des reportages. Je voulais découvrir le domaine pour voir si j’aimerais faire ça plus tard", indique Adelina, 15 ans.

"S’ils ne viennent pas à la police, mais qu’ils nous décrivent d’une autre façon, c’est déjà ça de gagné. On veut montrer une certaine ouverture vers la jeunesse parce que les jeunes ne nous connaissent pas assez et, on ne les connaît pas assez", souligne Ilse Van De Keere, la porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles.

Car c’est l’objectif, faire comprendre aux jeunes que les policiers, ce n’est pas que la circulation ou les amendes routières, et ça marche.

"On les connaît plus pour mettre des PV, et ce n’est pas génial. C’est vrai que derrière, il y a tout un travail", reconnaît Nathan, 15 ans.

Avec notamment la participation au défilé du 21 juillet. Un privilège que ces 28 jeunes auront, eux aussi. Pour ça, il reste encore quelques gestes à perfectionner. Dans le futur, la police aimerait encore augmenter le nombre de participants.

Vos commentaires