En ce moment
 
 

Pour le jogging caritatif de KickCancer, Angèle a enfilé ses baskets: "C’est hyper important pour moi d’être là"

Ce matin à Bruxelles, la fondation KickCancer organisait un jogging caritatif. L'objectif est de récolter des fonds pour faire avancer la recherche sur les cancers qui touchent les enfants. Cette année, les organisateurs ont pu compter sur un soutien de choix. La chanteuse Angèle a, elle aussi, enfilé ses baskets.

Parmi les 1.300 coureurs participant au jogging caritatif, il y avait des parents, des enfants mais également la chanteuse Angèle. Elle est l'ambassadrice de la 2e édition du "Run to Kick". "Pour être hyper honnête, je ne suis pas très sportive et c’est une grande première pour moi d’aller courir avec d’autres gens", nous déclare Angèle.

Le temps d’une photo souvenir, Angèle apporte son soutien à une cause qui lui est chère. "C’est hyper important pour moi d’être là parce que c’est pas juste, il manque des recherches. C’est important que les gens le sachent puis c’est important que cela change", affirme la chanteuse.

Le cancer pédiatrique, c’est 320 nouveaux cas chaque année et un véritable sous-financement.

"Par type de cancer, il y a très peu de recherche qui se fait et donc il y a une vraie difficulté à trouver de nouveaux traitements pour des enfants qui ont des chances de vie très basses à l’heure actuelle", nous apprend Delphine Heenen, fondation "Kick Cancer".

C'est une hérésie pour toutes ces familles directement touchées. Ce jogging caritatif est donc d'une véritable importance.

"Ma marraine a directement un petit enfant qui souffre de ça et je pense que c’est super important d’être solidaire parce que ces enfants-là et les familles se retrouvent seuls", nous explique une participante de la course.  

"Ma sœur est décédée et moi je cours pour elle et c’est important pour elle", dit un autre coureur.

Pour obtenir le brassard, chaque coureur doit lever 200 euros de fond minimum. En deux éditions, les ASBL participantes ont engrangés près de 2 millions d’euros.

Vos commentaires