En ce moment
 
 

Rassemblement au Bois de la Cambre: la ministre de l'Intérieur, "scandalisée", réagit

Rassemblement au Bois de la Cambre: la ministre de l'Intérieur,
©Belga
 
 

"Le poisson d'avril qui a dégénéré au Bois de la Cambre aujourd'hui représente un manque de respect total pour toutes les personnes qui font de leur mieux pour respecter les mesures corona. J'ai de la compassion pour les personnes touchées par le Covid-19, les familles et proches qui ont perdu un être cher ainsi que pour les prestataires de soins de santé qui sont une fois de plus à la limite de la saturation de leurs hôpitaux. Jusqu'à ce que le virus soit maîtrisé, chacun se doit de respecter les mesures sanitaires. Le fait que des policiers aient été blessés alors qu'ils faisaient leur travail est inacceptable", a déclaré jeudi soir la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, en réaction au rassemblement de 1.500 à 2.000 personnes qui a dégénéré au Bois de la Cambre.

La ministre Verlinden appelle à plus de civilité et de sens des responsabilités pour le bien de tous. "Cette attitude permettra d'éviter que les participants à ce rassemblement insouciant ne deviennent eux-mêmes malades. Eux aussi ont droit, si nécessaire, à un lit d'hôpital. Le sens de la responsabilité et de la citoyenneté permet d'éviter une telle situation", dit-elle. "Je suis bien consciente que pour beaucoup de personnes, notamment les jeunes, la crise du Covid dure maintenant depuis très longtemps et qu'il n'est pas toujours facile de se conformer aux mesures. Surtout en cette période, lorsque le beau temps nous invite à sortir et à se rencontrer", déclare la ministre Verlinden.

"Plus nous serons cohérents dans le respect des mesures et plus vite nous pourrons ensemble arrêter la propagation du virus. C'est de cette manière que l'on pourra apercevoir la perspective d'une nouvelle vie normale. Par rapport à nos pays voisins, la Belgique se porte bien. Continuons ensemble sur cette voie, c'est ainsi que les choses s'arrangeront vraiment."

Enfin, la ministre demande à ce que les appels sur les médias sociaux soient traités avec précaution, afin d'éviter que les appels inappropriés et les fake news, "comme ceux que nous avons vus aujourd'hui, ne se transforment en manifestations de masse incontrôlables".




 

Vos commentaires