En ce moment
 

"On apprend à vivre seul, c'est une école de vie": de plus en plus de jeunes partent en séjour linguistique

Que ce soit des destinations classiques, comme l'Angleterre ou les Etats-Unis, ou plus exotiques comme Singapour, la Corée du Sud, ou la Nouvelle Zélande, les séjours linguistiques ont la cote.

Un salon leur est dédié, ce week-end, à Bruxelles. Il est adressé aux étudiants, comme aux professionnels. Il répond à toutes les questions, en matière d'expatriation, ou comment partir à l'étranger. Ecoles, associations et entreprises spécialisées sont présentes. Il y a aussi des conférences. Vincent Chevalier, journaliste Bel RTL, s’y est rendu.

Il y a rencontré Max. Il est en rhéto et souhaite partir en séjour l’année prochaine avant de savoir quoi faire d’autre. "Je n’ai pas encore une idée précise sur mes études. C’est un peu le moment ou jamais donc je me dis que ce serait une bonne occasion de faire de nouvelles expériences." De son côté, Marie se renseigne pour voyager un an au Canada. Tout ce qu’elle veut, c’est changer d’air. "Le fait de voyager, de voir d’autres façons d’étudier, les formations ici en Belgique ne m’intéressent pas. Je veux voir ce qu’il y a à l’étranger."


"Une école de vie"

A 24 ans, Aurélie est déjà partie en séjour à Santa Barbara et Malte. Elle en garde des souvenirs impérissables. "C’est une école de vie. On apprend à vivre seul, à voyager. On est avec des gens du monde entier donc on apprend la culture, c’est hyper enrichissant."

Mais les jeunes partent aussi pour s’amuser, loin des parents, et ce n’est pas un souci selon Capucine Guérin d’Education First, spécialisé dans les séjours linguistiques. "Bien sûr qu’on s’amuse et c’est tant mieux, c’est aussi fait pour ça. On va rencontrer des étudiants du monde entier qui sont là pour la même chose. On va discuter tout au long de la journée avec des personnes qui ne parlent pas notre propre langue."

Tous en sont bien conscients, la connaissance d’une langue étrangère est presque devenue obligatoire aujourd’hui dans le monde professionnel.

Vos commentaires