En ce moment
 
 

"Une aberration": nouveau règlement de stationnement à Bruxelles, Yves ne peut pas avoir une 3e carte riverain pour la voiture de sa fille

"Une aberration": nouveau règlement de stationnement à Bruxelles, Yves ne peut pas avoir une 3e carte riverain pour la voiture de sa fille
© Photo Ville de Bruxelles
 
 

Un nouveau plan de stationnement est entré en vigueur le 1er mai sur le territoire de la Ville de Bruxelles. Parmi les principaux changements, la limite à deux cartes riverain par ménage. Certains dénoncent "un manque de compréhension" des autorités. "Que faut-il faire avec la 3e voiture", se questionne Yves via le bouton orange Alertez-nous.

Yves habite une maison à Neder-Over-Heembeek. Depuis le 1er mai, un nouveau plan de stationnement est entré en vigueur sur le territoire de la Ville de Bruxelles. Son quartier de résidence est désormais passé en zone bleue. Autrement dit, le disque y est obligatoire sauf pour les riverains qui peuvent bénéficier d'une carte riverain. 

Yves a deux véhicules: une voiture de société et une voiture personnelle pour ses déplacements durant les week-ends et jours fériés. Il a donc deux cartes riverain. Sa fille, qui vit toujours dans la maison familiale, a elle aussi un véhicule qui lui permet de se rendre au travail. Au vu du nouveau règlement, Yves se rend sur le site internet de la commune pour obtenir une 3e carte. "J'ai reçu un courrier me disant qu'elle n'était pas possible à partir du 1er mai", détaille-t-il. Ne possédant pas de garage, Yves s'interroge sur une telle mesure. "Je ne sais pas me garer ailleurs qu'en rue", déplore-t-il. 

Avant d'ajouter: "Le gros problème est que je ne peux identifier que 2 voitures sur les 3. Que faut-il faire avec la 3e ? Soit je dois revendre mon véhicule, soit ma fille doit artificiellement se domicilier chez ses grands-parents qui habitent la commune pour obtenir une carte de riverain. Ça me paraît être une aberration". 

Je ne comprends pas le manque de compréhension de la Ville 

Le père de famille regrette que sa situation ne figure pas parmi les exceptions possibles. Selon lui, le problème va se poser chez de nombreux ménages, dès qu'un enfant est en âge d'avoir son propre véhicule et réside toujours dans le domicile familial. "Je ne comprends pas le manque de compréhension de la Ville quand on a un enfant qui est toujours domicilié chez nous, qui a une voiture parce qu'il ne peut pas louer ailleurs", regrette l'habitant de Neder-Over-Heembeek. 

Depuis le 1er mai, la Ville de Bruxelles a changé son système de stationnement. Pour rappel, les communes de Laeken, Haren et Neder-Over-Heembeek appartiennent à la Ville de Bruxelles. Concrètement, le territoire est divisé en quatre zones de stationnement: bleue, verte, grise et rouge. Pour les personnes sans carte de stationnement, celui-ci est payant dans les zones grises et vertes, mais gratuit et limité à 2 heures en zone bleue, sur présentation du disque de stationnement.


Bart Dhondt, échevin de la Mobilité et des Travaux publics à la Ville de Bruxelles, nous confirme que depuis le début du mois de mai, plusieurs changements ont affecté la distribution des cartes riverain. Concrètement, la première coûte toujours 10€. Pour s'en procurer une deuxième, il faut désormais débourser 110€ contre 50 précédemment. Quant à la possibilité d'une 3e carte, "elle a été supprimée pour faciliter le stationnement de tout le monde", nous précise Bart Dhondt.

Si tout le monde gare ses 3 ou 4 voitures, personne ne va trouver de place

"Si tout le monde gare ses 3 ou 4 voitures, personne ne va trouver de place. Ce que l'on vise, c'est faciliter le stationnement de la première voiture. Vous pouvez avoir autant de voitures que vous voulez mais concernant le stationnement, on demande aux gens de réfléchir pour trouver une place hors voirie et ainsi ne pas utiliser l'espace public limité", argumente l'Echevin. 

Le but de ce nouveau plan de stationnement: "augmenter la rotation, limiter le stationnement de longue durée et ainsi faciliter le stationnement des visiteurs et des riverains". "À Neder-Over-Hembeek, la demande d'instaurer une zone bleue est venue des riverains. Car il y avait une pression importante sur le stationnement dans le quartier", explique l'Echevin.

Des alternatives

Avec ces nouvelles règles en vigueur, les autorités entendent inciter la population à chercher des alternatives tant pour se stationner que pour se déplacer. "On a des collaborations avec Bepark où vous pouvez louer un emplacement dans un parking. Il y a aussi des alternatives comme le car-sharing, Cambio. Pour beaucoup de gens, c'est plus avantageux d'avoir un abonnement de car-sharing que d'avoir votre propre voiture qui est stationnée durant 90% du temps devant chez vous. Avec la ville, on investit massivement dans des alternatives comme le vélo partagé, les transports en commun avec le développement de nouvelles lignes de bus. Et on va construire une nouvelle ligne de tram", assure Bart Dhondt.


 

Au-delà de faciliter les possibilités de stationnement, la Ville espère ainsi améliorer la mobilité et les effets de serre engendrés par la pollution automobile. "Ce sera mieux pour le climat et la qualité de l'air", indique l'Echevin. À noter que la signalisation est "zonale". Dans les rues, aucun panneau ne notifie ce passage à la zone bleue. Un panneau a été posé aux entrées de Neder-Over-Hembeek. "Une fois dans la zone, on ne met pas des panneaux partout pour répéter que vous êtes dans une zone réglementée", nous précise-t-on. 

À l'heure actuelle, les retours semblent positifs. 4.000 demandes de cartes de riverain ont été effectuées. L'Echevin de la Mobilité dit avoir reçu 4 mails de plaintes quant au changement concernant l'attribution des cartes riverain. En 2021, la région de Bruxelles-Capitale comptait 493.999 voitures. C'est 1,5% de moins de qu'en 2015. 


 

Vos commentaires