En ce moment
 
 

Un faux établissement de soins occupé par un receleur de bijoux à Laeken: 17.000 euros, une arme à feu et des centaines de bijoux retrouvés

Un faux établissement de soins occupé par un receleur de bijoux à Laeken: 17.000 euros, une arme à feu et des centaines de bijoux retrouvés
(c) ISOPIX
 
 

La soirée du samedi 9 janvier 2021, une patrouille pédestre de la zone de police Bruxelles CAPITALE Ixelles remarque à Laeken la présence, dans un établissement référencé de soins, de six hommes (le gérant et 5 particuliers), et ce malgré l’interdiction d’ouverture de pareil commerce et de rassemblement édictées en vue de limiter la propagation de la Covid-19. Les volets et la porte de l’établissement sont ouverts et les lumières allumées.

Depuis la voie publique les policiers voient que les 5 particuliers discutent avec le gérant qui est assis à son bureau analysant de multiples bijoux et que plusieurs échanges s’opèrent entre les personnes présentes, tandis que l’une d’entre elles procède à la surveillance de la porte de l’établissement.

Les policiers entrent dans le commerce dont l’intérieur ne ressemble en rien à ce qu’indique l’enseigne commerciale présente sur la façade. En effet, outre quelques vélos, une table faisant office de bureau et deux chaises, le rez-de-chaussée commercial est tout ce qu’il y a de plus vide. Sur le gérant, propriétaire également des lieux, les policiers retrouveront la somme de 1 440 euros répartie dans les poches du pantalon qu’il porte. Sur les 5 autres hommes – l’un d’entre eux faisant l’objet d’une interdiction d’entrée dans l’espace Schengen - aucun n’étant domicilié en Belgique et de nationalité identique, seront encore retrouvés quelques centaines d’euros, des devises étrangères ainsi que des bijoux divers. Sur la table, divers bijoux à côté desquels se trouvent également quatre pinces, une lime, du matériel ainsi que deux flacons de réactifs permettant de tester le matériau dont sont constitués les bijoux.

Sur base de ce flagrant délit de très probable revente de bijoux d’origines douteuses, les policiers procèdent à la perquisition du domicile du gérant qui se trouve à l’étage de son "commerce". En différents espaces de rangement du salon, seront retrouvés plusieurs sachets contenant des bijoux divers et dans la chambre un coffre-fort visible contenant de l’argent liquide pour un montant de 14 800 euros ainsi que divers bijoux. Dans la garde-robe, les policiers mettront la main sur un sachet en plastique contenant 16 munitions caché derrière des vêtements ainsi que, emballée dans un linge, une arme à feu de type arme de poing.

Les six suspects ont été mis à la disposition du parquet de Bruxelles et l’enquête se poursuit afin de déterminer la provenance des centaines de bijoux (montres de luxe, colliers de perle, bagues, pendentifs, chaînes, boucles d’oreilles, …) découverts à Laeken.




 

Vos commentaires