En ce moment
 
 

Jeune homme fauché mortellement par une patrouille de police à Bruxelles: le véhicule roulait vers le lieu d'un cambriolage

  • Un ado mortellement fauché par une voiture de police à Bruxelles

  • Jeune fauché mortellement par une patrouille de police: le parquet livre les circonstances de l''accident

 

Un jeune homme de 17 ans a été tué mardi soir, après avoir été percuté par une voiture de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, a indiqué celle-ci mercredi, confirmant une information de Sudpresse et Het Nieuwsblad.

Le Parquet de Bruxelles a détaillé les faits ce midi. "Ce mardi 20 août, vers 23h45, la zone de police de Bruxelles-Capitale/Ixelles a procédé à un contrôle au Mont des Arts, en raison de la forte augmentation de la vente de stupéfiants dans ce parc", relate Stéphanie Lagasse, porte-parole du Parquet. "Les policiers ont souhaité procéder au contrôle d'un jeune homme né en 2002. Ce dernier a pris la fuite a pied et a été poursuivi par deux policiers, également à pied."


"Le jeune homme a été percuté par ce véhicule"

Au cours de la fuite, le jeune homme a redescendu la rue Ravenstein à Bruxelles, près de la gare centrale, et il s'est engagé dans la galerie. "La poursuite a continué dans la galerie, et le jeune homme, en sortant de la galerie, a emprunté la Rue Cantersteen."

Au même moment, un véhicule de la brigade Anti-agression (BAA) était appelé pour des voleurs à l'oeuvre en flagrant délit. "Elle a emprunté la Rue Cantersteen. Le jeune homme a été percuté par ce véhicule et est décédé sur place."

La zone de police de Bruxelles-Nord a été appelée sur place, suite à cet incident, pour procéder aux constatations et aux devoirs d'enquête. "Le parquet de Bruxelles a été avisé des faits et a requis le laboratoire de la police fédérale, un médecin légiste et un expert automobile, lesquels sont descendus sur les lieux."

Plusieurs devoirs d’enquête ont également été ordonnés et sont en cours d’exécution. Les images des caméras de surveillance seront exploitées, et plusieurs témoins vont être entendus. Le dépannage judiciaire du véhicule de police a également été ordonné.

"Les policiers impliqués ont été très affectés par l'accident et ont été assistés par notre "stress team". Nous regrettons cette issue et tenons à exprimer nos condoléances à la famille et aux proches de la victime", a déclaré Olivier Slosse, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles.

L’enquête va se poursuivre pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Vos commentaires