En ce moment
 
 

Un père de famille témoin de l'opération à Molenbeek: "Ils ont commencé à crier dans le mégaphone en demandant à une personne de se rendre 'les mains en l’air'"

 
 

Ilias habite en face de la maison où se déroule l'opération anti-terroriste à Molenbeek. Il a été témoin des coups de feu.

Ilias, un père de famille a assisté à l'intervention des forces de l'ordre à Molenbeek ce vendredi après-midi lors de laquelle des coups de feu ont été tiré. Il a raconté ce dont il a été témoin en direct par téléphone lors de l'édition spéciale de RTLino. "J’ai ramené mon fils de l’école, on n’est rentré et dix minutes après la police est arrivée, ils ont bloqué les rues, ils ont commencé à crier dans le mégaphone en demandant à une personne de se rendre « les mains en l’air ». Je n’ai pas très bien compris ce qui s’est passé. Mon fils n’arrête pas de pleurer, on a entendu des coups de feu. Ça n’a pas arrêté, une dizaine de coups de feu. On a vu une personne à terre, quand j’ai voulu aller à la fenêtre, on m’a ordonné de rentrer à l’intérieur et de fermer les rideaux. C’est assez stressant et angoissant", a-t-il indiqué.

Ilias habite juste en face de la maison où a eu lieu la fusillade. "J’habite la rue des Quatre Vents juste en face. Il y avait quelqu’un à terre. Je ne pouvais pas rester à la fenêtre, mais quelqu’un est tombé par terre. Là on a vu arriver les démineurs, on a vu arriver, des pompiers, des ambulanciers. Le petit n’arrête pas de pleurer, c’est la cohue dans le quartier, toutes les rues sont bouclées. Il y a des centaines de gens, des médias du monde entier qui sont déjà là."

Ilias ne connaît pas les habitants de la maison visée par l’opération antiterroriste. "Je sais que c’est une famille où il y a beaucoup de garçons, il y a des jeunes, mais je ne les connais pas vraiment."




 

Vos commentaires