En ce moment
 

L'homme qui a poignardé un policier au parc Maximilien a été identifié

  • Agression au couteau d''un policier ce matin au Parc Maximilien

  • Eclairage sur le profil de l''agresseur du policier au Parc Maximilien

  • Agression au couteau d''un policier au parc Maximilien: la scène filmée par un témoin

 

Un policier a été agressé au couteau à Bruxelles. Le suspect a été blessé. Il n'y a aucune raison de penser que l'agression ait une quelconque motivation terroriste, selon le parquet de Bruxelles.

Un policier a été légèrement blessé à la tête lundi matin à 9h15 au parc Maximilien à Bruxelles après avoir été attaqué au couteau par un homme dans des circonstances encore inconnues, selon la police de Bruxelles.

Le suspect, touché à la jambe et au torse par des tirs de riposte du collègue du policier blessé, est "dans un état grave", a précisé à l'AFP Ilse Van De Keere, porte-parole de la police bruxelloise. L'auteur a été transporté dans un état critique à l'hôpital.

Le parquet indique que l’homme qui a poignardé un policier ce matin a été identifié. Il s’agit de A.E., né en 1975. Il est de nationalité Belge. Il a une adresse de référence au CPAS, mais est probablement sans-abri. Son état de santé se serait stabilisé, mais il n’est toujours pas audible.

Selon le récit d'un témoin livré à l'agence Belga, l'incident se serait produit lorsque des agents ont réveillé plusieurs migrants endormis dans le parc. L'un d'entre eux aurait paniqué et frappé un agent au visage. Celui-ci a alors fait usage d'un pepperspray, mais l'individu l'a ensuite attaqué au visage avec un couteau. D'autres policiers ont alors fait feu à trois reprises.


"Deux balles sont entrées dans le corps du suspect"

"Il y avait beaucoup de policiers qui étaient dans le quartier dans le cadre d’une action qu’on fait régulièrement dans le parc Maximilien et les environs, notamment aussi chaussée d’Anvers. Un homme était en train de dormir sur la chaussée d’Anvers, contre un bloc. Le but était de le faire partir, parce qu’il avait quand même pas mal de cartons avec lui. Pour pouvoir nettoyer l’endroit. Ce monsieur, directement, a montré un couteau. Les policiers ont demandé de le laisser tomber. Ils ont demandé à plusieurs reprises et ont même dû utiliser du gaz. Ça n’a eu aucun résultat. Il s’en est pris à un policier, il lui a donné un coup de couteau à la tête, et le policier a été emmené à l’hôpital. Ensuite, un autre policier a ouvert le feu en direction du suspect. Il a tiré trois fois dessus. Deux balles sont entrées dans le corps du suspect, une au niveau du torse, et l’autre au niveau de la jambe. Le suspect a été emmené à l’hôpital, grièvement blessé, dans un état critique. L’enquête est en cours pour déterminer ce qui s’est passé exactement et pour déterminer tout ce qui concerne l’incident de tir", a détaillé Ilse Van De Keere, porte-parole de la police de Bruxelles.

Un témoin, qui a souhaité rester anonyme, décrit la scène au micro de Simon François, pour RTL Info. "Ce matin, il y avait deux camionnettes de la police, venues pour dégager les personnes qui sont dans le parc. Ils sont restés un moment ici, pour discuter entre eux de ce qu’ils allaient faire. Ils ont commencé à dégager là où les faits se sont produits. Ils ont peut-être demandé à ce monsieur de partir de là, il paraît qu’il a pris le couteau, il voulait attaquer la police, la police a tiré, deux ou trois fois. Le type est tombé par terre, la police l’a matraqué pour qu’il lâche le couteau"

Selon lui, la police a crié "lâche le couteau", avant de tirer.

Grab_20180917_110401_856

Ine Van Wymersch, porte-parole du Parquet de Bruxelles, est au micro de Michel Herinckx. Elle explique que deux enquêtes ont été ouvertes.

Mehdi Kassou, porte-parole de la Plateforme d'hébergement citoyens, explique que le suspect n’est pas une personne habituée du Parc Maximilien. "C’est une personne qui est arrivée dernièrement, dans les derniers jours, qui a été ramenée ici par les autorités, pourquoi, comment, on ne sait pas", explique-t-il.

Il n'y a aucune raison de penser que l'agression ait une quelconque motivation terroriste, a indiqué le parquet de Bruxelles. 

Vos commentaires