En ce moment
 
 

Voici à quoi ressemblera l'Océade s'il est intégré dans le projet Neo (photos)

 
 

L'océade rouvrira prochainement ses portes après avoir subi quelques rénovations. L'administrateur délégué du parc acquatique a déclaré qu'il était encore prêt à investir pour que l'Océade reste au top, mais qu'il n'était pas sûre que la zone de loisirs soit intégrée au projet Neo.

Le parc de loisirs aquatiques de l'Océade se prépare à rouvrir ses portes le 15 février prochain après avoir subi une cure de rénovation des vestiaires moyennant un investissement de quelque 450.000 euros - plus de 3 millions d'euros au cours des 5 à 6 dernières années-, a annoncé mercredi son administrateur délégué Thierry Meeus. Pour maintenir l'Océade au sommet du classement de ce type d'infrastructure en Belgique, celui-ci a également fait état d'un vaste projet d'investissements à l'horizon 2020 pour l'intégrer au projet Néo.

L'Océade va-t-il disparaitre avec le projet Neo?

Dans les colonnes du quotidien La Capitale, il a toutefois précisé que jusqu'à présent, aucun des consortiums candidats au développement de la zone de loisirs du projet remembrement du Heysel ne l'avait intégré jusqu'ici. En cause, d'après lui, une impossibilité d'intégrer Océade dans le projet en raison de cahier des charges fixé par la Ville qui prévoit la création d'une voirie empiétant sur le complexe.     

Un autre parc aquatique à la place de l'Océade

Faux, réplique-t-on au cabinet de l'échevin des Finances, Philippe Close, par ailleurs président de Brussels Expo qui gère les palais d'exposition du Heysel. Rien n'empêche l'installation d'un parc aquatique qui peut être intégré dans l'offre des trois consortiums en compétition pour l'aménagement et l'exploitation de la zone de loisirs. "Ce n'est pas parce que l'Océade est présent depuis plus de vingt ans qu'il a la priorité sur les autres projets". En étant informé bien avant les autres des intentions de la Ville sur le plateau du Heysel, il disposait d'ailleurs d'un avantage, a-t-on encore précisé.     

Relations tendues

Les relations entre la Ville de Bruxelles et Thierry Meeus sont tendues, notamment en raison de l'impact du projet Neo sur l'avenir de l'Océade, mais aussi de Mini-Europe. Les concessions qui lient Mini-Europe et Océade à la Ville de Bruxelles avaient pris fin en décembre 2010, alors que le projet de réaménagement du plateau du Heysel était déjà lancé. Après un premier sursis, Mini-Europe devait fermer ses portes le 31 août dernier, mais les deux parcs ont bénéficié d'une nouvelle prolongation de bail jusque fin 2016. 




 

Vos commentaires