En ce moment
 
 

Voici le casting du gouvernement bruxellois (et il y a quelques surprises de taille)

  • Quels sont les ministres du nouveau gouvernement bruxellois ?

  • Le%20nouveau%20gouvernement%20bruxellois%20a%20pr%C3%AAt%C3%A9%20serment%20ce%20matin

  • Le%20ministre-pr%C3%A9sident%20bruxellois%20va%20pr%C3%AAter%20serment%20devant%20le%20roi

 

Au terme d'une longue soirée, et d'une partie de nuit, la composition officielle, complète et définitive du nouveau gouvernement bruxellois a été rendue publique, en ce compris l'annonce tardive de Barbara Trachte à l'un des postes de secrétariat d'Etat dévolu à Ecolo.

Dans la journée, la nouvelle majorité proposera la désignation du gouvernement bruxellois. Il sera composé du PS, d'Ecolo, de DéFI, de Groen, de l'Open Vld (libéraux néerlandophones) et de one.brussels (sp.a, socialistes néerlandophones).

Rudi Vervoort (PS), rempile à la fonction de ministre-président de la Région bruxelloise, qu'il occupe sans discontinuer depuis 2013, après avoir succédé à Charles Picqué, à la tête du gouvernement régional, un an avant le scrutin de mai 2014. Il sera ministre-président du gouvernement bruxellois en charge du Logement et de la Rénovation urbaine; du Développement territorial; de la Sécurité et de la Prévention; du Tourisme, de l'Image de Bruxelles et du biculturel d'intérêt régional (cogéré avec Sven Gatz); du Transports rémunérés de personnes. M. Vervoort gérera en outre la politique d'Aide aux Personnes handicapées et le transport scolaire, au sein de la Commission Communautaire Française (Cocof).

rudi-ervort

Elke Van den Brandt (Groen) a 39 ans. Chercheuse, elle s'est intéressée aux obstacles auxquelles sont confrontées les femmes durant leur carrière académique. Elle a également travaillé dans une ONG spécialisée dans la coopération au développement. Elle devient ministre de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière, ainsi que de l'Action sociale et de la Santé au sein de la Commission Communautaire Commune; La cheffe de file Groen présidera également le collège de la Vlaamse Gemeenschapscommissie dont elle sera chargée du Budget, des Finances, du Bien-Etre, de l'Accueil non scolaire des enfants et de la Politique de la Ville.


 

Alain Maron (Ecolo), 47 ans. Durant la précédente législature, il s'est fait connaître du grand public pour son travail et son questionnement sur le dossier du Samusocial qui furent à la base de la mise sur pied de la commission d'enquête relative à la gestion du Samusocial. Les remous politiques et médiatiques suscités par les développements de ce dossier avaient emporté politiquement le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur. Dans l'opposition, il a montré une assez grande résistance au stress dans les moments de tension que suscitent parfois les débats parlementaires, adoptant un ton davantage percutant par les mots que par la voix. Il devient aujourd'hui le ministre de l'Environnement, de l'Energie et du Climat, de l'Eau, de la Propreté, du Port de Bruxelles, de la Démocratie participative, de l'Action sociale et de la Santé au sein de la Santé au sein des Commissions Communautaires française et commune.


 

Sven Gatz (Open Vld). En avril 2011, il avait annoncé son retrait de la vie politique nationale, devenant directeur de l'union des brasseurs belges. Il demeure actif localement, à Bruxelles, au sein du conseil communal de Jette. Après trois ans dans le privé, il décide d'inscrire un nouveau chapitre dans sa carrière politique, acceptant en 2014 la charge de ministre flamand. Cette fois, à Bruxelles, il hérite du mandat de ministre des Finances, du Budget, de la Fonction publique et de la Promotion du multilinguisme, du Tourisme, de l'Image de Bruxelles et de la Statistique.


 

Bernard Clerfayt (DéFI), bourgmestre de Schaerbeek. Il succédera à Didier Gosuin comme ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Il sera aussi chargé des Pouvoirs Locaux, de l'Informatique régionale, de la Transition numérique, des Pouvoirs locaux, du Bien-Etre Animal, des Allocations familiales (CoCom) et des Relations internationales de la Commission Communautaire française. Ses collègues politiques lui reconnaissent volontiers une bonne maîtrise technique des dossiers, et une rigueur de gestion. Au-delà de sa pugnacité politique, une apparente réserve masquant une certaine timidité contribuent à véhiculer chez certains, au sein de son propre parti, le reflet d'une personnalité teintée parfois d'une pointe d'individualisme.  
gosuin2

Les nouveaux secrétaires d'Etat seront au nombre de trois.

Il y a d'abord l'écologiste francophone Barbara Trachte, nommée à la transition économique, Economie et Recherche. Elle a été préférée à Isabelle Pauthier (dont la candidature était portée par Zakia Katthabi), notamment en raison de sa longue expérience en tant que députée. En effet, cela fait 10 ans qu'elle est parlementaire. Elle est également cheffe de groupe sortante au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

trachte

Nawal Ben Hamou 32 ans. Elle fait partie des surprises de la nuit. La jeune élue socialiste deviendra secrétaire d'Etat, entre autres à l'Egalité des Chances et ministre en charge de la Cohésion sociale à la Commission communautaire française. Parfaite bilingue, originaire des quartiers nord de Bruxelles, celle qui fut la plus jeune députée fédérale sous la précédente législature est aussi créditée d'une expérience syndicale au sein de la police. Bruxelloise, issue d'une famille d'origine turque et marocaine, aînée d'une fratrie de quatre enfants, Mme Ben Hamou a suivi toute sa scolarité en néerlandais. Pour en savoir plus sur la nouvelle secrétaire d'Etat, cliquez ici!

ben-hamou

Après cinq ans passés à la tête du département de la Mobilité et des Travaux Publics, Pascal Smet est reparti pour un tour au gouvernement bruxellois, mais cette fois comme secrétaire d'Etat à l'Urbanisme, du Patrimoine, des Relations et du Commerce Extérieur, et du peu confortable dossier du SIAMU. Pascal Smet se présentait sous les bannières du parti one.brussels, émanation du parti socialiste néerlandophone.

smet

Notons que chacun(e) des secrétaires d'Etat exercera la fonction de ministre au sein des commissions communautaires mono- et bi-communautaires. La secrétaire d'Etat Ecolo Barbara Trachte présidera à ce titre le gouvernement francophone bruxellois (CoCof). Elle y sera en charge du Budget, de la Fonction publique, et de la Politique familiale. A la CoCof, Nawal Ben Hamou sera quant à elle ministre de la Cohésion sociale, de l'Enseignement, des Crèches, de la Culture, du Sport et du Tourisme. Pascal Smet sera le ministre de l'Enseignement, de la Jeunesse, de la Culture et du Sport de la Vlaamse Gemeenschapscommissie.

Enfin, Magalie Plovie sera présidente de l'assemblée de la Cocof.  

Ecolo-Plovie

La prestation de serment des membres du nouvel exécutif bruxellois se fera devant le Parlement bruxellois à 9h30. Le ministre-président Rudi Vervoort prêtera ensuite serment devant le Roi à 13h30. Un premier conseil des ministres se tiendra dans la foulée. La déclaration de gouvernement est prévue à 14h30.

La présidence du parlement régional sera confiée à Rachid Madrane (PS).

Rachid

La Première vice-présidence sera assurée par Guy Vanhengel (Open Vld).

guy-vanhengel

Vos commentaires