En ce moment
 
 

"La circulation des trains perturbée sur l’ensemble du réseau": pourquoi la chaleur impacte-t-elle à ce point le rail belge?

Le réseau ferré n'est pas conçu pour supporter le type de températures que nous connaissons actuellement. Les équipes d'infrabel, le gestionnaire du réseau, sont mobilisées en permanence pour réparer et surveiller les endroits stratégiques. RTL INFO a rencontré des équipes sur le pont cette après-midi.

Plusieurs trains ont été bloqués jeudi après-midi à la suite de problèmes avec les caténaires, indique la SNCB. L'ensemble du réseau est impacté. Un train à grande vitesse Thalys a notamment été coincé entre Bruxelles et Malines, tandis que deux trains de la SNCB sont immobilisés entre Courtrai et Audenarde. 

La SNCB prévient que des perturbations sont possibles sur l'ensemble du réseau. La compagnie Thalys conseille quant à elle à ses voyageurs de reporter leur voyage prévu ce jeudi à un autre jour. Un échange de tickets sans frais est garanti par cet opérateur. Sur la ligne où un Thalys est bloqué depuis 14h30, seules deux des quatre voies sont actuellement disponibles.

La SNCB a mis un lien à disposition des usagers où elle répertorie toutes les perturbations.


Pourquoi ces retards?

Une équipe de RTL INFO est allée à la rencontre des ouvriers qui travaillent sur les voies de chemin de fer, afin de comprendre pourquoi la chaleur cause tant de retard. Youssef et Jean-Claude font partie des équipes de contrôles d’infrabel. Dans leur ligne de mire, en cette période de canicule, il y a la situation des loges. Ces locaux sont situés le long des voies et sont remplis d’équipement techniques et informatiques essentiels pour le bon fonctionnement du rail: "Quand les températures augmentent, on a beaucoup de problèmes dans les températures des loges, qui commencent à chauffer. Là, on essaye de contrôler tout ce qui est circuit de refroidissement, pour refroidir tout ce qui est alarmes. On a aussi des problèmes sur les voies quand le rail chauffe, et qu'il atteint une certaine température. Là, les circuits sont trop dérangés".



"Le rail se dilate sous l'effet de la chaleur"

Mahn Pham, ouvrier Infrabel, vérifie que les instruments qui contrôlent la dilatation des rails fonctionnent de manière optimale. "C'est le rail qui se dilate sous l'effet de la chaleur. Ici, nous avons un appareil de dilatation, on doit vérifier s'il joue bien son rôle. C'est pour ça qu'on doit faire des mesures quand la température des rails dépasse 40 degrés ou pourrait dépasser les 40 degrés".


Retendre les caténaires

Autre problème fréquent rencontré par le gestionnaire du réseau : celui des caténaires. "La caténaire, c'est aussi du métal qui se dilate. Mais comme la caténaire est suspendue, lorsqu'elle se dilate, elle aura tendance à vouloir pendre, et il faut donc la retendre avec des contrepoids qui sont un peu partout sur les portiques qui maintiennent la caténaire. Nos équipes surveillent de visu si la tension est bonne. Si elle n'est pas bonne, il faut retendre cette caténaire", détaille Arnaud Reymann, porte-parole d'Infrabel.

C’est à cause de ce problème de tension que les derniers incidents ont eu lieu, provoquant des heures de retard.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires