En ce moment
 
 

7 jeunes se tuent en percutant un camion sur la E314: l'un des passagers était enfermé dans le coffre

 
 

Sept jeunes sont morts dans un grave accident de voiture dans la nuit de vendredi à samedi sur la E314 à Zonhoven, entre Hasselt et Genk, en direction de Heerlen près de Maastricht. L'une des victimes est morte bloquée dans le coffre.

Une BMW immatriculée en Belgique a percuté un camion allemand par l'arrière samedi vers 1h45 sur un tronçon de l'autoroute flamande E314 à Zonhoven. La voiture qui ne pouvait accueillir que cinq personnes contenait sept jeunes individus. L’un des sept passagers était enfermé dans le coffre du véhicule, indique le journal flamand Het Nieuwsblad. Deux autres personnes étaient à l’avant du véhicule et les quatre dernières sur la banquette arrière. Le véhicule a immédiatement pris feu sur la bande d'arrêt d'urgence, alors que quelques occupants étaient encore conscients à l'intérieur. Des automobilistes et le camionneur allemand sont arrivés avec des extincteurs avant l'arrivée des pompiers de Genk, mais le feu s'est propagé trop rapidement. Les occupants n'ont pas pu sortir de la voiture et ont perdu la vie, brûlés vifs.

Les jeunes identifiés

On connait maintenant l’identité des sept victimes. "Il y avait à bord de la voiture quatre garçons et trois filles âgés entre 15 et 23 ans. Pour deux des victimes, l’identification devra être approfondie, une analyse ADN sera nécessaire pour déterminer à quel corps appartient quelle identité puisque les corps sont beaucoup trop calciné", a expliqué Samuel Ledoux, notre journaliste présent au centre de crise. Le choc a été violent, mais le camion a pu s'immobilier sur la bande d'arrêt d'urgence. L'un des automobilistes ayant porté secours au véhicule, visiblement sous le choc, a par ailleurs été emmené à l'hôpital pour un contrôle.

"Une cellule d’aide psychologique a été mise en place"

Les sept jeunes viennent tous de Bourg-Léopold. "Ici l’émotion est vive, la commune a donc décidé de mettre les drapeaux en berne. Le bourgmestre Wouter Beke a rencontré quelques familles des victimes. Des rencontres qui se poursuivront ce dimanche et une cellule d’aide psychologique a été mise en place pour les aider. Lundi, un livre de condoléances sera ouvert à la population qui pourra donc s’exprimer et rendre hommage aux sept jeunes.", a encore précisé Samuel Ledoux.

Le chauffeur ce serait assoupi

Les circonstances exactes de l'accident sont encore floues, mais il semblerait que la vitesse serait en soit une des causes. "Le chauffeur se serait assoupi puisqu’aucune trace de freinage n’a été retrouvée sur les lieux de l’accident. Quant à savoir si le chauffeur était sous l’emprise de l’alcool ou non, des analyses doivent encore être faites."

"Terrifiant"

Le chauffeur routier, âgé de 57 ans, effectue quotidiennement la liaison Tirlemont-port d'Anvers avant de retourner en Allemagne. Choqué, il a expliqué à RTL ce qui s'était passé: "J’ai entendu un énorme bruit. Mon camion a alors avancé. J’ai regardé dans mon rétroviseur et je me suis dit: "Qu’est-ce que c’est que ça?" Et puis j’ai vu la voiture prendre feu juste à côté du rail de sécurité. Je suis sorti, d’autres voitures se sont aussi immédiatement arrêtées et nous avons essayé… Mais la voiture a immédiatement pris feu. Personne ne pouvait plus les aider. Plusieurs personnes ont essayés de combattre les flammes avec des extincteurs parce que dans les voitures ils sont à portée de mains. Moi je ne l’ai pas fait, j’étais encore sous le choc. Tout a été si vite… Ils ont encore essayé avec des extincteurs mais en vain. Ils étaient là, à côté de l’auto, et vous entendiez encore les gens crier. C’était terrifiant", a-t-il expliqué. Quant à savoir si le conducteur a tenté d'éviter l'accident: "Il n’a pas freiné! Selon moi, il a voulu pousser mon camion dehors". 

Joëlle Milquet présente ses condoléances

La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet a présenté samedi ses condoléances aux familles des victimes. La ministre a envoyé un courriel au bourgmestre de Bourg-Léopold, Wouter Beke, rapporte un communiqué. "La police et les pompiers ont fait tout leur possible pour apporter de l'aide aux passagers", ajoute la ministre.       


 

Vos commentaires