Agressée en boîte de nuit, cette jeune Flamande décide de mener sa propre enquête et fait condamner l’auteur des faits

Agressée en boîte de nuit, cette jeune Flamande décide de mener sa propre enquête et fait condamner l’auteur des faits

En Flandre, une jeune femme qui avait été agressée dans une boîte de nuit a décidé de mener sa propre enquête pour retrouver l'auteur des faits. Elle a finalement réussi à l'identifier grâce aux réseaux sociaux et il a été condamné.

Il y a quatre ans, dans une discothèque, la jeune femme est frappée en plein visage avec une bouteille de whisky. A part une cicatrice, aujourd’hui, il n'y a plus de trace de l’agression. Un petit miracle étant donné les blessures qu’elle a subies. "Ma mâchoire a été cassée à deux endroits et mon orbite a été entièrement brisée. Les médecins ont pensé que j’allais perdre mon œil. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas et je leur en suis très reconnaissante."


Des photos via les réseaux sociaux

Après l’agression, l’auteur prend immédiatement la fuite. La jeune femme demande d’obtenir les images de vidéosurveillance. Elle les partage sur les réseaux sociaux et lance un appel à témoins. "J’ai reçu des photos sur les réseaux sociaux de personnes que je ne connaissais pas. Sur certaines d’entre elles, j’ai cru le reconnaître. Je me rappelais de son visage et sur les photos, c’était bien mon agresseur. Il a été interpellé par la police qui m’a demandé de confirmer si c’était bien lui. Et ça l’était."

L’agresseur est condamné pour 18 mois de prison avec sursis et doit payer 25.000 euros de dommages et intérêts. La hauteur de la peine comprend d’autres agressions qu’il a commises auparavant. Selon son avocat, l’auteur des faits ne compte pas faire appel de la décision.

Vos commentaires