En ce moment
 
 

Après le procès de Sharia4Belgium, Jejoen Bontinck fait à nouveau face à la justice: il comparaîtra pour violence conjuguale

Après le procès de Sharia4Belgium, Jejoen Bontinck fait à nouveau face à la justice: il comparaîtra pour violence conjuguale

Jejoen Bontinck comparaîtra le 20 février pour violence conjugale. L'homme a été condamné mercredi pour 40 mois de prison avec sursis dans le cadre du procès de Sharia4Belgium.

L'ex-djihadiste Jejoen Bontinck, 20 ans, comparaîtra le 20 février devant le tribunal correctionnel d'Anvers pour des faits de violence conjugale. Mercredi, dans le cadre du procès de Sharia4Belgium, il a été condamné à 40 mois de prison avec sursis pour ce qui excède la préventive.


Interdit d'entrer en contact avec sa petite amie

Le suspect a été interpellé le 4 janvier à l'aéroport de Zaventem, où il s'apprêtait à prendre un vol vers la Turquie avec sa petite amie, alors que l'interdiction d'entrer en contact avec elle faisait partie des conditions de libération qui lui avaient été imposées.


La jeune femme dément les faits

Cette interdiction lui avait été signifiée en novembre, après qu'il avait passé une nuit en détention pour un fait présumé de violence conjugale. Il aurait frappé sa compagne durant une dispute, ce que l'intéressée dément à présent. Il avait alors comparu devant le juge d'instruction qui l'avait libéré à condition qu'il n'entre plus en contact avec elle.

Le couple a essayé à plusieurs reprises, en vain, de faire lever cette interdiction. Lorsqu'ils sont arrivés au poste de contrôle de police à l'aéroport, Jejoen Bontinck a été interpellé pour n'avoir pas respecté les conditions de sa libération. Il est depuis lors en détention préventive.

Vos commentaires