En ce moment
 

Comment la femme et les enfants de la journaliste Bo van Spilbeeck réagissent-ils au changement de sexe de leur père?

Comment la femme et les enfants de la journaliste Bo van Spilbeeck réagissent-ils au changement de sexe de leur père?
 

Ce journaliste de VTM a décidé de devenir une femme. Baudouin est devenu Bo. Et dans son entourage proche, le changement a été accepté, même si cela a pris un peu de temps.

Dans un entretien au journal flamand Het Laatste Nieuws, Bo van Spilbeeck se confie sans détour sur son changement de sexe. Le journaliste devenu femme explique que c'est la transformation de Caitlyn Jenner (anciennement Bruce Jenner, champion de décathlon américain) en 2015 qui a servi de déclencheur pour elle qui y songeait depuis des années. 

À 58 ans, elle a franchi le cap de se faire opérer, mais pas sans expliquer les choses à ses enfants de 26 et 27 ans, et sa femme, Marianne. 

"Évidemment, ça a été un choc, confie Bo dans Het Laatste Nieuws. Les premiers jours, ma famille se demandait désespérément 'Qu'est-ce qui se passe ici ?! Comment est-ce que nous devons nous positionner par rapport à ça ? Est-ce vraiment vrai ?'. Puis, la phase d'acceptation est venue très rapidement, car il était clair que nous aspirions tous à la même chose. Une famille unie et un nid chaud restent possible". 


"Des âmes sœur"

Bo et Marianne craignaient que leurs enfants, qui ne vivent plus chez eux, ne viennent plus les voir après la transformation, et qu'ils ne voient plus jamais leurs petits-enfants. Mais cela ne s'est pas produit. Les proches de Bo acceptent sa transformation. 

Bo est consciente d'avoir imposé son choix à sa femme et ses enfants, mais ils vont rester un couple malgré la transformation. "Je resterai la même personne, j'ai été plus qu'un homme, ma femme et moi sommes des copains, des âmes sœur, nous partageons beaucoup d'intérêts et l'amour entre nous est fort", explique-t-elle. 


Comment ses enfants vont-ils l'appeler ?

À priori, ses enfants ne vont pas se mettre du jour au lendemain à l'appeler "maman". "Je ne sais pas, je pense que mes enfants vont continuer à dire papa, explique-t-elle. Je connais d'autres personnes transgenres où c'est juste papa. Ils peuvent choisir ce qu'ils veulent dire, et s'ils veulent m'appeler Bo, ça va. Ma femme m'appelle Bo depuis le début de notre mariage". 


Le sac à main rose

Dernièrement, Marianne a fait un cadeau chargé de symbolique à Bo: elle lui a offert un sac à main rose. "Elle l'aimerait beaucoup", a dit leur fille en le voyant, prouvant ainsi qu'elle avait accepté la situation. 

Ce cadeau a également permis à leur fils de comprendre que Bo était depuis toujours une femme enfermée dans le corps d'un homme. "Quand j'ai raconté ça à mon fils, il a dit: 'Oh papa, je trouve que c'est vraiment mauvais que tu sois malheureux depuis si longtemps. Sa copine a deux amis trans, et pour eux c'est 'la chose la plus naturelle au monde'", a encore confié Bo. 

Vos commentaires

Top Facebook

vidéos