En ce moment
 
 

Coronavirus: plus d'un tiers des résidents d'une maison de repos testés positifs au Covid-19 après la visite de Saint-Nicolas

Plus d'un tiers des résidents d'une maison de repos testés positifs au Covid-19 après la visite de Saint-Nicolas: "C'est de la négligence"
 
CORONAVIRUS
 

Selon nos confrères de HLN, le nombre de personnes contaminées est passé de 59 à 75, dont 61 chez des résidents et 14 au sein du personnel.

Près d'un tiers des résidents d'une maison de repos à mol (province d'Anvers) ont été testés positifs au coronavirus après une célébration de la Saint-Nicolas. Les autorités enquêtent pour vérifier s'il y un lien entre cette visite et l'augmentation des cas détectés. Elles déplorent déjà une erreur de jugement de la part de l'établissement. Selon nos confrères de HLN, alors que ce samedi on parlait de 59 personnes infectées, on en compte désormais 75, dont 61 chez des résidents et 14 au sein du personnel. 

Quelques jours après sa visite au sein de la maison de repos, l'assistant de Saint-Nicolas est testé positif au coronavirus. Tous les résidents sont alors testés par précaution. Le verdict tombe: nombreux d'entre eux sont contaminés. 

"Je trouve que c'est de la négligence de la part de la direction. Ma fille est enseignante en maternelle et Saint-Nicolas n'a pas été autorisé à venir cette année. Je ne comprends pas qu'il ait pu se rendre dans une maison de repos avec des personnes à risque. C'est insensé", s'exclame le fils d'une résidente. 

Les autorités enquêtent désormais pour vérifier le lien entre l'assistant de Saint-Nicolas et la contamination d'un tiers des résidents. "Il est important d'indiquer que l'assistant de Saint-Nicolas a respecté les mesures sanitaires. Il a toujours gardé le masque et la distance. Il n'a pas donné de cadeaux personnellement aux résidents. Les contacts ont toujours été très limités dans le temps et selon nos informations, il n'a pas été dans les chambres des résidents", se défend Jannes Verheyen, porte-parole du groupe Armonea.

Les familles sont sceptiques

Mais cela ne serait pas totalement vrai. Les familles des résidents sont sceptiques après avoir reçu des photos de l'événement. "Il s'avère que les photos des familles montrent que les distances n'étaient pas tenues et que les règles n'ont pas été complètement suivies", souligne Wim Caeyers, bourgmestre de Mol.

Cet assistant de Saint-Nicolas ne s'est, heureusement, rendu dans aucune autre maison de repos ni dans les écoles. 

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 13 décembre ?


 

Vos commentaires