En ce moment
 
 

Coronavirus: les vaccinations reportées dans tous les hôpitaux flamands et bruxellois

Coronavirus: les vaccinations reportées dans tous les hôpitaux flamands et bruxellois
 
CORONAVIRUS
 

Après avoir annoncé pendant plusieurs jours que tout s’accélérait, il faut à nouveau pousser sur la pédale de frein. Le problème vient de chez Pfizer, la firme n’a pas pu tenir ses promesses de livraison.

Les vaccinations du personnel sont provisoirement reportées dans tous les hôpitaux flamands car Pfizer ne peut garantir une sécurité d'approvisionnement de ses vaccins dans les prochaines semaines, signale mardi soir Margot Cloet, la présidente de leur organisation coupole Zorgnet-Icuro. Aucune décision de ce type n'est par contre à l'étude côté francophone.

La première raison à ce retard est que le site de Puurs va être réaménagé.

La seconde raison est qu’en Belgique, grâce à de bonnes seringues, on arrive à vacciner six personnes avec un seul flacon. En principe, ces flacons sont pour cinq personnes. On arrive donc à vacciner 20% de personnes en plus et ce gratuitement. Pfizer a réagi en disant qu’en Belgique, le contrat portait sur un nombre de doses et pas sur un nombre de flacons. Résultat: Pfizer a décidé de réduire le nombre de flacons fourni à la Belgique. C’est donc une des raisons qui explique que la livraison des vaccins Pfizer va être ralentie dans les jours à venir.

Après les personnes dans les maisons de repos, depuis le début de la semaine, on vaccine les personnes dans les hôpitaux. Suite aux problèmes de livraison du vaccin Pfizer, la Flandre a annoncé qu’elle interrompait la vaccination du personnel hospitalier pour être sûr de pouvoir donner une deuxième dose aux membres des maisons de repos.

Ce mercredi matin, nous avons appris que Bruxelles emboîtait le pas. En Wallonie par contre, la vaccination se poursuit, mais va être ralentie. La réorganisation de la vaccination en Belgique doit quasiment se faire jour après jour. Pour clarifier les choses, une réunion est prévue cette après-midi entre les membres de la commission européenne et les principaux responsables de la firme américaine Pfizer.


Les hôpitaux seront autorisés à utiliser les vaccins dont ils disposent dans leurs congélateurs mais pourraient devoir retarder les vaccinations d'environ deux semaines. "Hallucinant", fulmine Zorgnet-Icuro. "C'est une situation impossible pour les hôpitaux. C'est incroyablement déroutant et difficilement explicable au personnel des hôpitaux."

Pierre Margot Cloet dit comprendre que Pfizer joue un très grand rôle, mais "il devrait quand même y avoir une communication réaliste et non basée sur des prédictions", estime-t-elle. Aucune décision de ce type n'est à l'étude côté francophone, a commenté, auprès de l'agence Belga, Yves Smeets, directeur général de la fédération Santhea. "Nous sommes en contact permanent avec la cellule wallonne, dont le dernier point remonte à ce mardi midi. Nous n'avons aucune visibilité sur les livraisons pour la fin de semaine et la semaine prochaine mais, concernant les 19 hôpitaux 'hub' et les trois 'Moderna', tout s'est passé comme prévu."

Variant britannique en Flandre: une mère de famille, partie skier, à l'origine d'une contamination

Plusieurs écoles fermées en Flandre à cause de variants du coronavirus

 




 

Vos commentaires