En ce moment
 
 

Des chapiteaux s'effondrent au Pukkelpop: 3 morts et 40 blessés

 
 

Selon les premiers bilans, trois personnes ont trouvé la mort et quarante autres ont été blessées à la suite d'un violent orage lors d'un festival rock en plein air, le Pukkelpop, à Hasselt. L'information a été confirmée par la bourgmestre, Hilde Claes. Le festival est suspendu jusqu'à nouvel ordre et le plan médical d'urgence a été activé.

Sous la violence des orages, deux scènes installées pour le festival Pukkelpop se sont effondrées, dont l'une au moins sur des festivaliers. Plusieurs installations métalliques placées à l'entrée ainsi que des écrans géants sont tombés, et plusieurs arbres ont été déracinés. "Les structures métalliques à l'entrée et celles à côté de la main stage (la scène principale) se sont effondrées. Un chapiteau où les festivaliers pouvaient se restaurer s'est également effondré", selon notre journaliste sur place Déborah Van Thournout. Pour ce jeudi, les concerts ont tous été annulés. On ignore quand le festival va reprendre.

 > APOCALYPSE AU PUKKELPOP : LA VIDEO AMATEUR

Trois morts et quarante blessés

Selon la bourgmestre de Hasselt, trois personnes ont perdu la vie et quarante autres ont été blessées, dont certaines grièvement. Le plan médical d'urgence a été activé. Des dizaines de personnes ont proposé sur le site de microbloging Twitter une douche aux festivaliers, des vêtements secs ainsi que de la nourriture et des boissons. Une personne a même voulu contacter la famille et les amis de celui qui n'avait pas de réseau gsm mais qui pouvait poster un message sur Twitter. (Lisez l'article complet à ce sujet)

 

Le Premier ministre présente ses condoléances

Le premier ministre Yves Leterme a fait part jeudi soir de ses condoléances aux familles des victimes des intempéries. Le communiqué publié par le cabinet de M. Leterme précise que le Premier ministre et la ministre de l'Intérieur Annemie Turtelboom continuent à suivre l'évolution de la situation en concertation avec l'organisation du festival et les services de secours intervenant pour soigner les blessés. Le parti socialiste a également exprimé sa tristesse, tout comme le formateur Elio Di Rupo. 

Photos: Deborah Van Thournout


 




 

Vos commentaires