En ce moment
 
 

En état d'ivresse au volant, le président du parlement flamand provoque un accident

En état d'ivresse au volant, le président du parlement flamand provoque un accident
© Belga

Le président du parlement flamand et bourgmestre de Dessel, Kris Van Dijck (NV-A), a provoqué dans la nuit de mardi à mercredi un accident alors qu'il roulait en état d'ivresse, a confirmé la police locale à l'Agence Belga. L'édile est entré en collision avec une remorque mais l'accident n'a fait aucun blessé.

"Nous avons été appelés pour un accident de la route avec dégâts matériels et nous avons constaté sur place que le bourgmestre était au volant", explique Robert Lehaen de la zone de police Bademo (Balen-Dessel-Mol). "Etant donné qu'il est le président du collège de notre zone de police, et donc notre patron, nous avons fait appel à nos collègues de la zone voisine de Geel-Laakdal-Meerhout afin d'effectuer les constations".

Selon des informations de presse, Kris Van Dijck avait 1,42 pour mille d'alcool dans le sang et s'est vu retirer son permis de conduire pour une durée de 6 heures.

Je suis conscient que cela est inadmissible

Kris Van Dijck s'est dit "profondément honteux". "Je suis conscient que cela est inadmissible", écrit-il dans un communiqué. L'intéressé reversera son indemnité parlementaire de juillet à un fonds de soutien aux victimes de la route.

Son parti, la N-VA lui garde toutefois sa confiance. "Boire et conduire est totalement inadmissible et cela vaut pour tout le monde en Flandre, donc aussi pour le président du parlement", explique le vice-président de la formation nationaliste Lorin Parys. "J'ai discuté avec Kris et il est conscient qu'il a commis une grande faute. Il acceptera sa sanction et entend également reverser son indemnité mensuelle à un fonds qui vient en aide aux victimes de la route". Sur cette base, la N-VA peut lui garder sa confiance, ajoute Lorin Parys.

Kris van Dijck est également prêt, selon son parti, à répondre à toutes les questions relatives à cet accident au parlement.

Vos commentaires