En Flandre, les singes dans les zoos ne seront plus forcés à s'exposer au public

La Flandre reconnait aux singes un droit à la vie privée et pense même à étendre ce droit à l'ensemble des animaux en captivité. Selon un arrêté de la Région, les gestionnaires de parcs animaliers ne peuvent plus obliger les primates à s'exposer au public surtout en cas de forte affluence.

Pour voir le chimpanzé 'Cheetah' de plus près, c'est un peu la cohue au zoo d'Anvers. Aujourd'hui, 5000 visiteurs viennent la voir. Mathias Papies, conservateur des mammifères au zoo d'Anvers: "Ici, elle a choisi de se mettre très près des visiteurs contre la vitre. Mais si' elle le veut, elle a aussi le droit de se mettre à l'abri. Ca, c'est très important." Dans l'enclos, les autres chimpanzés préfèrent se cacher. Dans un parcours d'escalade par exemple ou à l'intérieur. Bientôt en Flandre, tous les parcs animaliers devront avoir un endroit où les singes pourront se mettre à l'abri des regards. Selon les biologistes, les cris et bruits des visiteurs représentent une source de stress. "Ils ont une hormone du stress comme les humains que l'on peut mesurer.  Mais il se traduit aussi dans leur comportement qui devient parfois plus stéréotypé", ajoute Mathias Papies.

Ben Weyts, le ministre flamand du bien-être animal, voudrait étendre ce principe à tous les mammifères. Un petit changement pour les visiteurs surtout lorsqu'il s'agit d'apercevoir les créatures les plus mignonnes.  

Vos commentaires