En ce moment
 
 

Chiens enfuis, chevaux morts: les refuges animaliers déplorent les conséquences des feux d'artifice du Nouvel An

Les feux d'artifice du réveillon du Nouvel An ne sont pas restés sans conséquences. De nombreux chiens se sont enfuis quand les premiers pétards ont explosé. Certains sont morts, d'autres ont été recueillis dans les refuges et beaucoup restent encore introuvables.

Lolo le chien, d'André est décédé dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. L'animal complètement effrayé par le bruit des feux d'artifice a réussi à s'échapper. Malheureusement une voiture l'a percuté. Une situation difficile pour André, d'autant plus qu'il avait pris toutes les précautions nécessaires : "J'avais obstrué les chatières pour que le chien ne puisse pas s'échapper de la maison, ce qu'elle a quand même fait. Elle a réussi à bouger des objets lourds et à forcer le portail pour s'encourir. Une heure après elle était écrasée sur une route".

Un cas loin d'être isolé. À la SPA de La Louvière, plusieurs chiens errants ont été recueillis depuis hier. L'association dénonce l'utilisation de ces feux d'artifice. "Ça génère quand même une terreur pour certains, une peur panique à tel point que certains vont faire un infarctus. Ils vont en mourir tellement ils n'arriveront pas à gérer leurs émotions, explique le président de la SPA de La Louvière Gaëtan Sgualdino. À ce moment-là, on aura beau les calmer, ils trembleront jusqu'à ce que certains parfois meurent et c'est vraiment dramatique". Six chiens ont été recueillis dans ce refuge depuis la nuit du réveillon. 

Aucune solution miracle n'existe mais la SPA rappelle que quelques gestes simples peuvent parfois aider l'animal à se calmer : "Calfeutrer un maximum ses animaux et les rassurer au maximum. Il y a des médicaments pour les calmer également. Et parfois mettre de la musique peut aussi atténuer les bruits de l'extérieur et moins terrifiés ces animaux".

Une pouliche et une jument mortes d'une crise cardiaque

Les feux d'artifice constituent également un danger pour les oiseaux et les animaux d'élevage. Cette année encore, certains sont morts d'un infarctus, effrayés par le bruit des explosions. Sur les réseaux sociaux plusieurs propriétaires s'en sont également indignés. "Pouliche de 6 mois près de Redu morte de peur crise cardiaque la nuit passée à cause des feux d’artifice", déplore une écurie ce jeudi matin via notre bouton orange Alertez-nous.   

Sur Facebook, la propriétaire d'une pouliche a effectivement publié un message pour annoncer la nouvelle."Notre petite Kenya est partie, effrayée par les feux d'artifice. Elle n'a pas survécu à la peur", regrette Brigitte Delvaux, une habitante de Redu, en province de Luxembourg. 

En Flandre, un cheval a également perdu la vie dans la nuit de mardi à mercredi à Hoeselt (Limbourg) à cause des feux d'artifice selon la propriétaire de l'animal. La jument de 26 ans, s'est effondré à la suite d'une crise cardiaque survenue lors d'un spectacle pyrotechnique.

Le message posté par Elke Vandersanden a été partagé des centaines de fois. "Dommage que tu aies dû nous quitter de la sorte, mais j’espère du fond du cœur que tu ne seras pas morte pour rien que ça va ouvrir les yeux de beaucoup et que les feux d’artifice seront interdits l’année prochaine", indique-t-elle.

"Cela annihile le travail de plusieurs semaines"

Le refuge animalier de Malines qui accueille 35 chiens et 20 chats dénoncent des feux d'artifice tirés de trop près malgré un périmètre instauré durant la nuit du réveillon de la St Sylvestre. Les animaux sont choqués et malades, à un point tel que les adoptions sont momentanément suspendues.

"Nous sommes déçus, tristes et frustrés que les gens ne soient pas conscients de ce qu'ils font", affirme Wendy Kerselaers, gestionnaire au service de la protection animale. "Cela annihile le travail de plusieurs semaines". Wendy Kerselaers espère que la police locale s'organisera autrement l'an prochain pour faire respecter le périmètre. L'année prochaine, une interdiction de feux d'artifice devrait valoir pour tout le territoire de la ville durant toute la nuit du réveillon.

Associations et citoyens interpellent les pouvoirs publics

Une pétition a été créée en ligne"Nos animaux vivent un vrai calvaire toutes les années lors des fêtes de fin d'année. Nos chats se terrent sous le fauteuil ou quittent la maison et parfois n'y reviennent plus, nos chiens hurlent à la mort à s'en casser les cordes vocales, nos chevaux meurent de crise cardiaque", s'indigne l'auteur qui souhaite interpeller les pouvoirs publics. Il réclame l'interdiction de la vente de feux d'artifice aux particuliers. 

Sur son site internet, l'association de défense des droits de animaux Gaia appelle également les citoyens à écrire à leur commune afin les "convaincre d'utiliser des feux d’artifice à bruit contenu""Les feux d’artifices sont une source de stress et de danger pour les animaux. Le problème est que l’ouïe des animaux étant généralement plus fine que la nôtre, le bruit dégagé par ces tirs devient pour eux un cauchemar. Ils s’affolent, s’échappent, se blessent. Ou pire : ils meurent", explique l'association.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires