En ce moment
 

Explosions en série de distributeurs de billets: Thomas et ses chiens ont peut-être permis de mettre la main sur le gang

Explosions en série de distributeurs de billets: Thomas et ses chiens ont peut-être permis de mettre la main sur le gang

La police a arrêté en Flandre deux hommes d'origine néerlandaise en train de dévaliser un distributeur automatique de billets. Il s'agit peut-être des auteurs de plusieurs braquages de ce type depuis quelques mois. Deux complices ont fui.

Saint-Laurent, en Flandre-Orientale. Thomas et ses chiens sont les héros du moment. En alertant la police, ils ont évité à l’agence B-Post de la commune d’être dévalisée. Et la liste des sites braqués au gaz est longue. Thomas, le propriétaire des chiens, détaille: "Nous nous sommes réveillés soudainement en pleine nuit à cause de nos chiens. L’alarme avait été actionnée. Je suis allé voir ce qu’il se passait à travers la fenêtre. Une voiture VW était stationnée. A ses côtés, les cambrioleurs encagoulés avec leurs attirails. Le numéro de plaque était recouvert d’adhésif. Voilà pourquoi je n‘ai pas pu donner cette information à la police."

Deux personnes arrêtées, deux autres en fuite

Les suspects utilisaient une méthode similaire à celles des quatre braquages commis ces derniers mois en Flandre. Les braqueurs entrent dans le sas d’une agence bancaire où se trouve un distributeur de billets. Ils remplissent de gaz les distributeurs, avant de le faire sauter. Ils empochent les billets avant de quitter les lieux. Une méthode bien rodée qui cette fois n’a pas fonctionné. Surpris par Thomas et ses chiens avant de commettre leurs méfaits, les braqueurs ont quitté les lieux précipitamment. Leur véhicule immatriculé aux Pays-Bas a été abandonné dans le quartier voisin. Eux, ils ont été interceptés un peu plus loin par la police au volant d’une autre voiture.

Deux suspects ont été appréhendés. Les deux autres ont réussi à prendre la fuite. Pour le moment, les enquêteurs cherchent des éléments qui pourraient relier ces cambrioleurs aux autres braquages.

Vos commentaires