En ce moment
 
 

Face aux polémiques sur leur carnaval jugé "antisémite", les habitants d'Alost défendent leur folklore

Face aux critiques qui émanent du monde entier au lendemain du carnaval d'Alost nous avons décidé ce lundi de retourner à Alost. Sur place, les festivités reprennent cet après- midi, dans un état d'esprit assez serein. Les Alostois défendent becs et ongles leur carnaval et leur mentalité.

Au lendemain du défilé du carnaval d'Alost, place au calme et au nettoyage dans les rues de la ville. Certains habitants se réveillent difficilement, d'autres sont à nouveau prêts à faire la fête, et ce malgré la polémique et les critiques qui ont fusé de toutes parts après le défilé.

Les Alostois n'arrivent pas à comprendre ces réactions, qui dépassent nos frontières. "C'est une polémique que moi-même je ne comprends pas du tout", témoigne une habitante. "Il faut tout voit dans son contexte, et ça fait partie d'Alost."

"Je pense qu'il y a beaucoup d'incompréhension", témoigne une autre habitante. 

"Peu de gens comprennent ce qui se passe ici, et notre mentalité", précise une troisième Alostoise.

Pour les Alostois, l'esprit carnavalesque, c'est rire de tout, et pas seulement des Juifs. "Nous pouvons rire de tout, de tout le monde, et parler de tout", raconte un habitant costumé qui participe au carnaval. "Notre intention n'est pas de blesser, certainement pas."

Une vision confirmée par un autre participant au carnaval, lui aussi costumé : "Nous rions de nous-mêmes, nous rions de tout le monde. Ce n'est pas de l'antisémitisme."

"C'est exagéré", poursuit une Alostoise. "Il y avait 1000 ou 2000 personnes, et seulement cinq ou six personnes avec des déguisements de Juifs."

Le bourgmestre d'Alost se dit aussi dans l'incompréhension, alors même que les tensions sont à leur paroxysme. Dans tous les cas, les festivités reprendront cet après-midi dans la ville.

Vos commentaires