En ce moment
 
 

Honteux: une maison nazie dans le Brabant flamand

Honteux: une maison nazie dans le Brabant flamand

Une maison située à Keerbergen dans le Brabant Flamand attire les regards. Le propriétaire, un ancien caporal de l'armée, affiche sans aucune gêne sa passion pour Adolph Hilter. On peut même distinguer de nombreux signes nazis

Bienvenue au "Nid d'Aigle", pas en Bavière, chez Hitler, mais à Keerbergen. Sur la maison, les deux H de "Heil Hitler", une croix gammée,...Chaque pierre de l'habitation sue le nazisme. Et fait la fierté de son propriétaire. "Pourquoi? Parce que je trouve ça joli" déclare George au micro de Chantal Monet. Les voisins, eux, ne sont pas du même avis.

Il approuve...jusqu'en 1939 

La lutte contre le chômage, les autoroutes, la voiture pour tous...Voilà ce que Georges dit admirer chez Hitler. Et quand notre journaliste lui pose la question des camps de concentration: "là, je ne suis plus d'accord. J'approuve seulement ce qu'il s'est passé jusqu'en 1939. Les événements après, non, je désapprouve" explique le propriétaire. 

Une passion dévorante 

Cet ancien militaire a servi dans l'armée belge en Allemagne. C'est là qu'il s'est découvert une passion pour Adolph Hitler. "Mein Kampf, ça c'est la bible, la bible du nazisme" poursuit-il. Chantal Monet lui demande s'il s'agit d'une bible...pour lui. Et Georges de répondre oui. "Il y en a qui ont Allah comme Dieu, ou Jéhovah, ou Bouddha. Moi, j'ai Hitler". 

Dépot de plainte

La Ligue belge contre l'antisémitisme s'est dit profondément choquée et ne compte pas en rester là. "C'est effrayant, c'est inquiétant, c'est étonnant. Etonnant que l'on puisse aujourd'hui, à une trentaine de kilomètres de Bruxelles, tomber dans un sanctuaire du nazisme. Le bourgmestre a envoyé jeudi la police pour constater les faits et dresser un procès-verbal qui sera adressé au parquet de Leuven" déclare Joël Rubinfeld, président de la Ligue. "Nous de notre côté, nous sommes en train d'instruire le dossier et nous allons, dans le courant de la semaine prochaine, déposer une plainte auprès du parquet de Leuven sur base de la loi de 1995 pénalisant le négationisme et l'apologie du nazisme". 


Vos commentaires