En ce moment
 

L'auteur de l'agression à la gare d'Aarschot connu de la justice: il s'en était déjà pris à un chef de gare

L'auteur de l'agression à la gare d'Aarschot connu de la justice: il s'en était déjà pris à un chef de gare

Le juge d'instruction a placé mardi dernier sous mandat d'arrêt un homme de 35 ans originaire d'Aarschot pour coups et blessures intentionnels à caractère raciste, avait indiqué le parquet de Louvain.

Selon nos confrères du quotidien Het Laatste Nieuws, Jonas V., l'individu qui a poussé un adolescent sur les voies en gare d'Aarschot dimanche dernier, était déjà connu de la justice.

L'auteur de l'agression avait déjà un casier judiciaire fourni puisqu'il avait été condamné à une peine de 18 mois avec sursis pour avoir donné un coup de poing au chef de la gare d'Aarschot en mai 2018, révèle Het Laatste Nieuws.

Le chef de gare aurait demandé à l'homme de 35 ans de laisser la salle d'attente propre, ce qui n'a pas plu à ce dernier. L'individu aurait alors donné un coup de poing à l'oeil et un coup de pied dans les jambes du chef de gare dans le tunnel sous les rails.

Il avait écopé de sursis probatoires

En 2017, Jonas V. avait déjà agressé un cafetier du centre d'Aarschot et plus tôt, en 2016, il avait été condamné pour vol à l'étalage et coups et blessures. Le trentenaire avait alors écopé de sursis probatoires.

Dimanche dernier, le suspect et deux femmes s'en étaient pris physiquement et verbalement à un adolescent de 15 ans dimanche après-midi, en gare d'Aarschot. La dispute avait dégénéré et l'homme avait poussé le jeune garçon sur les voies.

L'adolescent attendait son train pour Louvain lorsque le trio l'a pris à partie. Au cours de la dispute, l'une des deux femmes a proféré une insulte raciste. Le jeune a ensuite été poussé sur les rails, où la bagarre s'est poursuivie, ponctuée de commentaires des deux femmes. La sœur aînée de la victime a tenté d'intervenir pour ramener son frère sur le quai mais a reçu, elle aussi, des coups. Le trio a pu être identifié grâce à une vidéo tournée par la sœur de l'adolescent. La police a retrouvé l'agresseur dans les toilettes de la gare, tandis que l'une des deux femmes, âgée de 43 ans et originaire d'Aarschot également, s'est rendue d'elle-même au poste en soirée. Les deux suspects étaient sous l'influence de l'alcool et de la drogue. La deuxième femme a, quant à elle, été interpellée mardi matin. Le juge d'instruction a décidé de placer uniquement l'homme sous mandat d'arrêt.

Vos commentaires