En ce moment
 
 

Le cachalot échoué sur la plage de Heist a succombé à ses blessures

 
 

Le cachalot qui s'était échoué blessé mercredi matin sur la plage de Heist, en Flandre occidentale, est décédé en fin de matinée, après plusieurs heures d'agonie, ont indiqué les sauveteurs du parc aquatique Sea Life.

Un cachalot s'est échoué à proximité de la digue de Zeebrugge, mercredi matin. Le mammifère marin était toujours vivant sur la plage. Mais en fin de matinée, il a succombé à ses blessures. Selon les sauveteurs, le mammifère marin ne respirait plus depuis plus d'une demi-heure, sachant que ces cétacés peuvent survivre sans respirer pendant une trentaine de minutes. Un examen scientifique sera pratiqué sur le cadavre mercredi après-midi. 

L'animal mesure près de 13 mètres de long et présente plusieurs blessures. Le cachalot est le plus grand des cétacés à dents. Les mâles peuvent mesurer jusqu'à 22 mètres et peser plus de 60 tonnes. Les femelles peuvent, pour leur part, mesurer jusqu'à 17 mètres et peser plus de 38 tonnes. Les cachalots peuvent vivre jusqu'à 60 ans et sont présents dans tous les océans.

Phénomène très rare

Au XXe siècle, des cachalots se sont échoués sur nos plages en 1954, en 1989 et en 1994, année au cours de laquelle ils furent quatre (trois à Coxyde et un à Nieuport). En 1991, un cachalot échoué a su retourner dans les eaux tout seul. Quelques années plus tard, un cétacé qui s'était déjà échoué à Norfolk, sur les côtes anglaises, a été retrouvé sur la plage de Coxyde, le 26 février 2004. 

Selon l'UGMM, un département de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, la mer du Nord, pas assez profonde, n'est pas un environnement qui convient aux cachalots. L'UGMM indique que les cachalots mâles sont de nature vagabonde. "Alors que les femelles restent au sud, des groupes de mâles provenant de régions subtropicales du nord de l'océan Atlantique se dirigent vers les mers plus froides du Nord avant de revenir vers le sud en automne.

Sur le chemin du retour, certains de ces cachalots se trompent de direction et entrent en mer du Nord, à l'est de l'Ecosse, au lieu de descendre l'Atlantique. Une fois en mer du Nord, leur instinct les dirige vers le sud où la mer est peu profonde et où les nombreux bancs de sable constituent autant de pièges."

> VOS REACTIONS SUR FACEBOOK: pauvres bêtes !!!


 

Vos commentaires