Pollution plastique en mer: voici les mesures prises dans les clubs de la côte belge

Pollution plastique en mer: voici les mesures prises dans les clubs de la côte belge

La région wallonne compte interdire l'usage des gobelets ou des pailles en plastique dans les événements publics comme les festivals. Le secrétaire d'Etat à la mer du nord veut aussi lutter contre l'utilisation du plastique. Il demande aux clubs de sport de la mer de trouver des alternatives moins polluantes. Les Beach Club y travaillent, notamment à Blankenberge. Nicolas Loïc et Gilles Gengler s’y sont rendus pour le RTL INFO 13H.

Olivier Gérard et ses fils pratiquent le surf à la mer du nord et constatent les dégâts: "C’est effrayant, on essaye de ramasser le plastique qu’on trouve sur la plage le plus possible". "C’est pas très bien pour les animaux et aussi pour la planète", ajoute son fils Casimir. 

Dans le beach club que notre équipe a visité, on a reçu l’appel du fédéral et de la commune pour trouver des solutions de remplacement au plastique qui envahit les océans. "Ce sont des pailles biologiques, deuxième chose qu’on a fait cette saison, ce sont les bouteilles en verre. Puis, les verres en plastique réutilisables, on les garde, on ne les jette plus".

Parmi les enfants en stage sportif, l’option bouteille d’eau est désormais minoritaire. Ce sont les gourdes qui ont la cote. "On remarque bien qu’ils prennent eux-mêmes la responsabilité, et qu’ils ramassent eux-mêmes les déchets, ils les jettent eux-mêmes", explique William Paternotre, moniteur.

Chaque minute, c’est l’équivalent d’une benne à ordures de plastique qui est déversée dans les eaux du globe.

Vos commentaires