En ce moment
 
 

Quatre personnes interpellées près d'Anvers pour avoir utilisé un vaccin interdit sur des tomates

Quatre personnes interpellées près d'Anvers pour avoir utilisé un vaccin interdit sur des tomates
© ADOBE STOCK
 
 

Quatre personnes ont été interpellées mardi matin par la police à la suite de perquisitions effectuées dans des habitations de Beerse, Kapellen et Rijkevorsel, a confirmé le parquet d'Anvers. Ces fouilles domiciliaires ont été réalisées dans le cadre d'une enquête sur l'utilisation prohibée d'un vaccin contre un virus touchant les tomates.

Selon le parquet, l'équipe environnementale de la police judiciaire anversoise enquête sur une possible propagation délibérée du "Tomato Brown Rugose Fruit Virus" (ToBRFV) ou "Virus du fruit rugueux brun de la tomate" en français. "Il s'agit d'un virus végétal très contagieux qui touche principalement les tomates, les poivrons et les piments", détaille le parquet. "Une ferme de tomates située à Rijkevorsel pourrait être impliquée dans le développement d'un vaccin interdit. Elle est soupçonnée d'avoir inoculé délibérément le virus à ses plants de tomates afin de le rendre résistant à la maladie", poursuit le ministère public.

Le vaccin contiendrait un variant bénin de la maladie. Cependant, l'Union européenne applique une tolérance zéro au sujet de ce virus, rendant illégale la pratique découverte par la police. Des inspecteurs de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) étaient également présents lors des perquisitions. "Ils ont souligné que ce virus s'attaquait uniquement à certaines espèces végétales et pas à l'homme", précise le parquet.

Les agents ont également mis la main sur d'importantes sommes d'argent pendant les différentes fouilles. Le parquet confirme, par ailleurs, qu'une enquête est également en cours aux Pays-Bas pour les mêmes agissements dans des entreprises spécialisées dans la culture de tomates.


 

Vos commentaires