En ce moment
 
 

Confinement renforcé en Belgique: à Anvers, un centre-ville bondé pour un dernier "Dimanche Shopping"

 
CORONAVIRUS
 

C'est la polémique du jour. À Anvers, à la veille du reconfinement, la quasi totalité des magasins du centre ville étaient ouverts ce dimanche. Un événement organisé chaque premier dimanche du mois qui a attiré énormément de monde. La Gouverneure de la province déplore qu'il n'ait pas été annulé.

À Anvers, chaque premier dimanche du mois, les commerçants du centre historique ont l'habitude d'ouvrir leurs portes aux clients. C'est ce qu'on appelle communément "le Dimanche shopping". Malgré la situation sanitaire et à la veille d'un reconfinement, cet événement n'a pas été annulé. Résultat: des files interminables ont été observées dans un centre-ville bondé. Beaucoup de clients ont profité de cette ouverture pour faire leurs derniers achats avant une fermeture de plusieurs semaines. 

"Je suis venue acheter une nouvelle veste et quelques cadeaux de Noël comme ça on les a déjà", nous confiait une cliente. "Je reconnais que c’est dangereux mais malheureusement on n’a pas d’autres solutions. Tout le monde doit faire ses courses", ajoute un autre. 

Certains clients nous ont même confié ne pas craindre la contamination: "Je n’ai pas très peur du virus. J’ai plus peur de me prendre une amende pour non-respect du port du masque: 250€". 

Ce n'est pas le moment d'être tous ensemble dans les rues

Tous ces Anversois sont venus profiter du dernier jour d’ouverture avant le confinement. Quelques heures plus tôt, Bart de Wever appelait la population à profiter de ce dernier "Dimanche shopping". "Pour beaucoup d’entre vous, ce week-end sera la dernière chance d’aller dans les magasins. En plus ce dimanche à Anvers, c’est le dimanche shopping. Et donc tous les magasins du centre-ville seront ouverts. Mais je vous demanderai de respecter strictement les règles pour ce shopping dominical", affirmait-il dans une vidéo publiée sur son compte Twitter. 

En plein pic de la pandémie, ce discours est considéré comme irresponsable selon la Gouverneure de la Province. Pour elle, cette journée n’aurait jamais dû exister. "C'est un peu cynique et macabre d'avoir un dimanche d'achat le jour de la Toussaint. De plus, je trouve ça étonnant car il y a énormément de contaminations et on doit absolument éviter une infection. Ce n'est pas le moment d'être tous ensemble dans les rues, lors d'un dimanche d'achat", a-t-elle indiqué. 

La police était présente pour verbaliser ceux qui ne respectent pas les règles. À Anvers, une personne sur 5 est aujourd’hui infectée au coronavirus.

COVID 19 en BELGIQUE: où en est l'épidémie ce dimanche 1 novembre?

 




 

Vos commentaires