En ce moment
 

Trois attaques de distributeurs similaires en trois semaines en Flandre: ils font exploser les machines (vidéo)

Trois attaques de distributeurs similaires en trois semaines en Flandre: ils font exploser les machines

En Flandre, trois distributeurs de billets ont été attaqués en seulement trois semaines. A chaque fois, le mode opératoire est similaire. Les voleurs font exploser l'automate. Une méthode bien connue en Allemagne et aux Pays-Bas. La police belge a demandé à ces deux pays de l'aider dans l'enquête.

Des vols ont récemment été commis à Kinrooi (Limbourg) et Buggenhout (Flandre orientale) en faisant sauter des distributeurs de billets, un mode opératoire pas inconnu en Belgique. En effet, un distributeur automatique a été attaqué de la même manière voici trois semaines à Tielt-Winge (Brabant flamand) et, fin octobre, un automate avait subi le même sort à Biévène. L'existence d'un lien entre tous ces vols n'est pas encore démontrée. Gilles Blondeau, porte-parole du parquet de Halle-Vilvoorde: "Nous sommes dans la phase finale de l’enquête. Nous n’avons pas encore trouvé les auteurs. Nous allons continuer à analyser les faits de ces trois dernières semaines et trouver un lien qui relie tous ces éléments."

Un même gang?

A Tielt-Winge, des voleurs ont fait sauter un distributeur de billets dans la nuit du 14 au 15 mai, dans le centre commercial de Gouden Kruispunt. Les malfaiteurs ont jeté du carburant sur un automate de la banque KBC et l'ont fait exploser. La valeur du butin n'est pas connue et les dommages extérieurs ont été limités. Dans la nuit du 30 au 31 octobre, un distributeur de billets a été attaqué de la même manière à Biévène. Les voleurs sont toutefois repartis bredouilles car non seulement l'automate a été détruit mais aussi tout l'argent qu'il contenait. "Il semble que c'était la première fois depuis longtemps que les voleurs agissaient de cette manière", a commenté Gilles Blondeau en se référant aux récents événements. "Nous n'avions pas connu de récents antécédents mais bien aux Pays-Bas et en Allemagne. Nous avons envoyé des demandes d'information à ces pays. Nous ne pouvons dire s'il existe un lien entre les autres faits récents en Belgique. L'enquête le démontrera." Isabelle Marchand est la porte-parole du secteur bancaire. Elle indique: "Nous allons prendre des mesures pour sécuriser les billets. Une des possibilités et d’installer un système qui utilise de l’ancre. Quand le distributeur explose, l’encre touche l’argent et les billets ne sont alors plus utilisables."

Vos commentaires