En ce moment
 
 

Un champion de boxe roumain jugé coupable d'un vol de cuivre à Willebroek

Un champion de boxe roumain jugé coupable d'un vol de cuivre à Willebroek

Le tribunal correctionnel de Malines a condamné lundi trois Roumains pour un vol de cuivre. L'un d'eux est champion de boxe et a invoqué ce motif pour pouvoir retourner dans son pays d'origine le plus rapidement possible. Le parquet avait requis dix mois d'enfermement mais le tribunal a condamné les prévenus à des peines de douze mois de prison, ferme pour l'un et avec sursis pour les deux autres.

Le trio de voleurs a été surpris le 8 août dans une camionnette près de la gare de Willebroek. Peu de temps auparavant, la police des chemins de fer avait détecté une perturbation du réseau ferroviaire. Le véhicule renfermait une grande quantité de câbles de cuivre sectionnés.

Les auteurs des faits ont d'abord affirmé avoir ramené ces pièces cuivrées de Roumanie avant d'admettre qu'ils les avaient volées. Ils ont raconté avoir vu les câbles durant la journée et décidé de retourner les récupérer la nuit. Les trois hommes assurent n'avoir rien coupé eux-mêmes. Aucun matériel de découpe n'a été trouvé dans la camionnette. L'un des prévenus, un champion de boxe dans son pays, s'est défendu en affirmant ne pas savoir ce que les autres prévoyaient de faire. Il souhaite rentrer le plus rapidement possible pour pouvoir reprendre sa carrière. "Mon client a un camp sportif important en Roumanie au mois d'octobre et doit retourner à l'entrainement au plus tôt", a déclaré son avocat. "Il n'était pas impliqué dans les vols et est resté assis dans la voiture. Sa seule faute est d'avoir loué une voiture et d'avoir fait confiance à ses amis".

Le boxeur est finalement condamné à douze mois de prison avec sursis. Il sera probablement bientôt libéré si le parquet ne fait pas appel du jugement. Un autre complice a écopé de la même peine. Le dernier se voit plus sévèrement puni: il est condamné à de la prison ferme car il avait déjà un casier judiciaire dans notre pays.

Vos commentaires