Un couple de SDF trouve 300.000 € dans une maison inhabitée et les partage avec 11 amis: "Ils pensaient débuter une vie normale"

Un couple de SDF trouve 300.000 € dans une maison inhabitée et les partage avec 11 amis:
Image d'illustration

L'histoire se déroule en Flandre. En novembre dernier, un couple de sans-abri trouve 300.000 euros dans une maison inhabitée à Assenede. Joey D. et Kimberley A. découvrent ce "trésor" après une discussion avec d'autres personnes sans domicile fixe. "Vous devriez jeter un coup d'oeil dans la la rue du Cloître. La maison d'une riche veuve décédée est vide depuis plus d'un an et il y a certainement encore des trésors", confient des squatteurs au couple, selon Het nieuwsblad.

"Alors nous sommes allés jeter un coup d'œil", explique Joey. Ce dernier, accompagné de Kimberley, fouille la maison délabrée. Jusqu'à ce que la femme de 33 ans soit attirée par une vieille machine à coudre. "Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours aimé ça", explique-t-elle, justifiant son intérêt pour cet objet. En inspectant sa découverte, Kimberley trouve un sac... Un sac plein d'argent. "Il y avait des billets de 500 euros", précise le couple.

L'homme de 32 ans et la femme de 33 ans quittent la maison et emportent avec eux leur butin. Ils se rendent dans un hôtel afin de compter la somme à l'abri des regards. Ils se rendent compte qu'ils détiennent 300.000 euros. "Ils voulaient acheter une maison afin de débuter une vie normale", détaille Sofie Vermeir, l'avocate de Kimberly. Mais le couple a décidé de partager l'importante somme avec leurs 11 amis, voulant les remercier pour leur aide durant ces nombreuses années de galère.


"Je demande qui Joey récupère l'argent"

Leurs grands projets s'effondrent lorsqu'ils sont arrêtés par la police pendant qu'ils logeaient dans l'abri de jardin de leurs amis Bart et Kirby. Ces derniers étaient impliqués dans une affaire de drogue. Les agents qui cherchaient l'habitant des lieux sont tombés complètement par hasard sur Joey, qui avait 50.000 euros sur lui. Cette importante somme a attiré leur attention.

Le couple et ses nombreux amis ont été arrêtés et se sont retrouvés au tribunal correctionnel de Gand. "Ils partageaient l'argent (...) mais bien sûr, vous ne pouvez pas distribuer de l'argent qui n'est pas le vôtre. Et les gens qui ont pris l'argent auraient dû savoir que Joey et Kimberley n'auraient pas pu avoir de telles sommes d'une manière 'normale'", a expliqué le procureur.

Le fils de Marcela, la propriétaire décédée, réclame l'entièreté de la somme trouvée dans le sac de la machine à coudre, mais aussi une compensation morale de 40.000 euros.

Jesse Van den Broeck, l'avocat de Joey, a demandé que son client garde l'argent. "Dans la première heure, des erreurs de procédure ont déjà été faites, donc l'enquête est nulle. Je demande que Joey récupère l'argent et qu'il ne soit pas puni", a tenté l'avocat. "Lors de sa première audition, le fils de la défunte a déclaré qu'il était bien possible que beaucoup d'argent ait disparu de la maison de sa mère. Mais il n'en avait donc pas la certitude. Comment pouvez-vous être volé d'un paquet d'argent dont vous ignoriez l'existence? A nos yeux il ne s'agit donc pas d'un vol mais de dissimulation frauduleuse. D'autre part, cet argent n'a jamais été déclaré et provient de bons de caisse échangés. Le fils de Marcela Van Hyfte est donc susceptible de payer des impôts sur cette somme. Peut-il tout simplement la récupérer de la sorte?", a justifié l'avocat des squatteurs, relayé par 7 sur 7.


Pénalités avec retard

Joey, Kimberley et le couple qui avait la drogue risquent 18 mois de prison pour blanchiment d'argent (et possession de drogue) et des amendes de 6.000 euros. Pour les neuf autres personnes qui ont accepté de l'argent du couple, le bureau du procureur demande des sanctions avec report ou suspension de la peine.

Le sort du couple sera décidé le 29 juin prochain.

Vos commentaires