En ce moment
 
 

Un détenu s'est évadé de la prison de Gand: il s'agit d'un individu violent

Un détenu s'est évadé de la prison de Gand: il s'agit d'un individu violent
© Photo fournie par la police
 
 

L'administration pénitentiaire a confirmé ce mercredi en milieu de journée qu'un détenu s'est évadé de la prison de Gand, en Flandre orientale.


© BELGA

Vers 11h00 mercredi matin, une vaste opération de recherche s'était mise en place autour de la Nieuwewandeling, rassemblant des dizaines d'agents et des chiens pisteurs, ainsi qu'un hélicoptère. La police finalement publié un avis de recherche:

"Le mercredi 4 août 2021 vers 10h45, Mouslim ABOUBAKAROV, un homme âgé de 40 ans, s’est évadé de la prison de Gand. Depuis, il est toujours en fuite.

Mouslim ABOUBAKAROV mesure environ 1m80 et est de corpulence athlétique. Il a de courts cheveux rasés et une barbe foncée. Il pourrait ne pas être en possession de ses lunettes. Il s’exprime couramment en néerlandais.

Au moment de sa fuite, il portait un pantalon gris clair, un T-shirt noir et des chaussures noires."

Toute personne possédant des informations en lien avec l'évasion est invitée à prendre contact avec les autorités:

Un individu violent

Le détenu possède un passé violent, a indiqué le parquet de Flandre orientale, démentant les premières informations selon lesquelles le fugitif n'était pas dangereux.

Mouslim Aboubakarov avait été emprisonné en 2012 pour une série d'infractions, dont l'usage de faux et d'escroquerie mais surtout pour vols avec violence et prise d'otages impliquant des actes de torture. Il lui restait encore plus de trois ans de peine à purger.

Mouslim Aboubakarov est parvenu à s'échapper de l'établissement pénitentiaire gantois en escaladant le mur de la prison grâce à un chariot élévateur. Les circonstances de l'évasion restent floues et l'enquête n'a pas permis de déterminer si l'évadé a reçu une aide de l'extérieur et s'il possède une arme ou un véhicule.

Une importante mobilisation policière s'est mise en place après l'évasion: des dizaines d'agents, des chiens pisteurs et un hélicoptère ont été déployés. Malgré ce dispositif, les opérations de recherche ont fait chou blanc.

Dans l'intérêt des recherches, aucune information supplémentaire sur l'enquête en cours ne sera donnée, mais le parquet a assuré jeudi que la police continue de déployer tous les moyens pour retrouver le prisonnier évadé. Depuis jeudi, Mouslim Aboubakarov, fait l'objet d'un signalement international. Un mandat d'arrêt européen a été émis.

© BELGA
 


 




 

Vos commentaires