En ce moment
 
 

David, 42 ans, tué dans un parc à Beveren: les 3 suspects sont âgés de 16 et 17 ans

David, 42 ans, tué dans un parc à Beveren: les 3 suspects sont âgés de 16 et 17 ans
 
 

Les trois suspects interpellés à la suite de l'assassinat, samedi, d'un homme de 42 ans dans un parc de Beveren sont tous mineurs. Le plus jeune est âgé de 16 ans et originaire de Kieldrecht (une section de la commune de Beveren), tandis que les deux autres sont âgés de 17 ans et originaires pour l'un d'Anvers et, pour l'autre, de Verrebroek (une autre section de la commune de Beveren), a précisé lundi le parquet de Flandre orientale.

Les trois jeunes se sont eux-mêmes rendus à la police. Le corps de David, la victime, originaire de Saint-Nicolas, a été découvert samedi dans un parc de Beveren, à proximité d'une ligne de chemin de fer à hauteur de la Lesseliersdreef. L'homme avait été violemment battu. Un juge d'instruction, le laboratoire scientifique et un médecin légiste sont descendus sur les lieux samedi. "Dimanche, une autopsie a été menée sur le corps de la victime et les premières constatations confirment que cette dernière a été brutalement tuée", avait commenté le parquet lundi dans la matinée. "Plusieurs suspects ont pu être appréhendés. Ils sont actuellement auditionnés", avait-il ajouté. "L'enquête se poursuit pour déterminer les circonstances exactes des faits. Toutes les pistes sont étudiées", avait souligné le parquet, alors que plusieurs médias flamands faisaient état dimanche d'un crime homophobe où la victime aurait été attirée dans le parc au prétexte d'un rendez-vous via une application de rencontre. Cette information n'a pas été confirmée par le parquet.

Les suspects sont tous les trois mineurs, a toutefois précisé le parquet lundi après-midi. Néanmoins, étant donné qu'ils sont âgés de 16 ans à 17 ans, le tribunal de la jeunesse pourrait se dessaisir de l'affaire. "Dimanche matin, un suspect de 17 ans habitant Anvers s'est présenté à la police, qui l'a auditionné. Ce lundi, le parquet a ordonné sa comparution devant un juge de la jeunesse à Anvers", a indiqué la porte-parole du ministère public, Annelies Verstraete. Le juge a décidé de le placer dans le centre fermé pour jeunes d'Everberg. Dans la nuit de dimanche à lundi, un autre suspect également âgé de 17 ans, originaire de Verrebroek, et un troisième âgé de 16 ans, vivant à Kieldrecht, se sont à leur tour rendus à la police. Ils seront déférés mardi devant un juge de la jeunesse de Termonde Leur audition est toujours en cours, a conclu le parquet.

Apprendre que ce sont des mineurs, c’est très, très choquant

Au micro de VTM, Wim Raes, ami de la victime et président d’une association LGBT, a présenté David comme étant "quelqu’un de très ouvert, avec qui on pouvait parler de tout. Aussi à propos de son orientation", a-t-il confié. "Ça me choque vraiment. Je n’ai pas les mots… Apprendre que ce sont des mineurs, c’est très, très choquant. J’ai reçu beaucoup de messages de gens, des membres de la communauté LGBT. Pour eux, c’est un énorme choc. Des jeunes, aussi, qui voulaient faire leur coming-out… et qui sont choqués, au point de renoncer."




 

Vos commentaires