En ce moment
 
 

"C'est pire qu'un bombardement": la ferme de Josette détruite par la tempête Ciara à Montigniez-lez-Lens

 
 

La tempête Ciara fait toujours parler d'elle. Le vent était encore soutenu aujourd'hui et le restera une bonne partie de la semaine. Hier soir, les habitants de Lens (province du Hainaut) ont carrément assisté à une mini tornade qui a provoqué de gros dégâts.

Quelques heures après le passage de la tempête Ciara, le spectacle est toujours aussi désolant pour Josette, une habitante de Montigniez-lez-Lens (province du Hainaut). Sa ferme, debout depuis des décennies, a été abîmée et éventrée par des bourrasques de vents violents. Ces vents n’ont pas épargné la grange de Josette dans la nuit de lundi à mardi. Elle raconte: "On était vraiment abasourdis de voir un tel désastre. C'est une véritable catastrophe. C'est pire qu'un bombardement. On aurait dit trois hélicoptères qui survolaient tellement que ça faisait du bruit. C'était d'une violence extrême."

De nombreuses toitures endommagées

Partout sur le site de sa ferme des dégâts majeurs: sur les toitures ou sur les entrées d'autres hangars. Juste en face de la ferme, chez les voisins, ce sont les véhicules qui sont touchées. Thierry, un habitant sinistré, raconte: "Il y avait des flashs partout, de la grêle, beaucoup de vents. Et d'un seul coup après, plus rien."

Sur pratiquement chaque maison de Montigniez-lez-Lens, les vents ont détaché des tuiles et des morceaux de toiture. Les habitant se sentent impuissants mais se sentent entourés. Andy, lui aussi a été sinistré. Il habite le village: "C'est impressionnant, mais il y a une certaine solidarité au niveau de ce quartier. On a une limite au niveau matériel. Nous attendons de bâcher nos toitures pour être au sec si une pluie arrive dans les prochaines heures ou jours." 

Aujourd'hui, les habitants sinistrés se disent surtout soulagés que les vents violents n'aient pas fait de blessés.   




 

Vos commentaires