"Je ne suis pas contente", "Il doit laisser la place aux jeunes": les réactions des Montois au départ d’Elio Di Rupo sont mitigées

Si le retrait d’Elio Di Rupo se confirme bien lors du prochain scrutin, ce serait un fameux changement dans la cité du Doudou. Le président du Parti Socialiste est élu à Mons depuis 35 ans, dont 18 années comme bourgmestre. Alors comment réagissent les Montois à cette annonce ? Julien Crète et François-Xavier Van Leeuw leur ont posé la question pour le RTLINFO 13h.

Les Montois pourraient profiter d’un changement radical à l’avenir. L’homme fort de la ville l’a fait savoir: Elio Di Rupo est prêt à rendre son écharpe mayorale. "Moi je ne suis pas contente, commente une Montoise. J’aurais aimé qu’il continue, parce qu’il adore la ville de Mons et qu’en plus, il a fait beaucoup. J’aurais préféré ça plutôt qu’il reste à la tête du parti."

Laisser la place aux jeunes, une bonne idée selon les Montois ? "C’est une très bonne idée. Cela va permettre d’avoir un peu de changement dans la ville de Mons." "Il est âgé maintenant donc il doit laisser la place aux jeunes." Globalement, les Montois semblent apprécier le changement annoncé de génération.


"Quelqu'un de bien"

Autre constat, son bilan semble défendu. "Toutes les années durant lesquelles il a œuvré, et 2015 il ne faut pas l’oublier, ça a été des moments importants." "Elio a toujours fait son travail. C’est quelqu’un de bien et de très respecté ici à Mons."

Un avis qui n’est pas partagé par tous. "Je crois qu’il n’a pas bien géré le commerce dans la ville de Mons. Les Grands Prés y sont évidemment pour quelque chose, mais quand je vois la grand rue avec 30 ou 40 magasins vides…"


"On ne peut pas faire sans"

Autre question posée, les Montois imaginent-ils leur ville sans Elio Di Rupo ? Pour certains, la question se pose. "Nous avons un comité des jeunes qui sont là et je crois que l’on peut passer la main sans problème." "Elio, c’est Elio. On ne peut pas faire sans."

S’il quitte son poste, comme il semble le vouloir, Elio Di Rupo profitera d’un privilège des anciens : obtenir son portrait dans le grand hall de l’hôtel de ville.

Vos commentaires