En ce moment
 

"Trois chats ont péri dans la même rue en 48h": inquiétude chez les habitants de Quiévrain

Facebook/Bien-être animal à Quiévrain

Trois propriétaires ont découvert leur chat mort dans le quartier du Petit Bruxelles à Quiévrain, durant ces deux derniers jours. Probablement à la suite d’un empoisonnement.

Alerté par des citoyens inquiets, l’échevin du bien-être animal Gaël Robillard, interrogé par nos confrères de SudPresse, appelle les maîtres "à la plus grande vigilance et à garder leurs animaux chez eux."

"Et rebelote, nos 2 chats empoisonnés en 2 jours à la rue de la Pépinière. Les voisins ont appelé la police, la commune, les vétos... Personne ne bouge! Heureusement que mes amis sont là pour nous prévenir pendant notre absence. Il faudra bientôt se priver de vacances si on ne veut pas retrouver tous nos chats morts à notre retour !?? Que pouvons-nous faire !?? Ça ne peut pas continuer éternellement", a dénoncé un habitant sur le compte Facebook "Bien-être animal à Quiévrain".



"Un empoisonneur en série est en train de sévir"

L’échevin du bien-être animal a confirmé cette hécatombe. "Une propriétaire m’a contacté via Facebook. Ce jeudi, elle avait retrouvé son animal sans vie. On attend encore les résultats d’autopsie mais il a probablement été empoisonné. J’en ai pris note. Jusque-là je ne pouvais malheureusement pas faire grand-chose. Mais en 48 heures, ce sont trois félins qui ont péri dans la même rue. Cela veut dire qu’un empoisonneur en série est en train de sévir."

Gaël Robillard a assuré qu'il allait contacter la police ce lundi afin d'analyser la situation et de prendre éventuellement des mesures. "Mon objectif est de sensibiliser les habitants du quartier. Je leur demande d’être vigilants et de garder au maximum leurs animaux chez eux, le temps que l’auteur soit découvert. J’irai à leur rencontre ces prochains jours. Il arrive que les gens aient des soupçons sur une personne mais n’osent pas la dénoncer. Il faut rappeler par ailleurs qu’empoisonner un animal est non seulement un acte lâche et odieux mais qui est, en outre, passible d’un emprisonnement et d’une lourde amende", a-t-il conclu.

Vos commentaires