En ce moment
 
 

13 jeunes construisent un terrain de pétanque pour les seniors: "C'est beau les jeunes qui travaillent"

2.300 jeunes participent cet été à l’opération "été solidaire". Ils ont entre 15 et 21 ans, et ils passent quelques semaines de leur été à accomplir quelques petits travaux dans leur commune, dans leur quartier. Les projets sont financés par la Région wallonne. Le nombre de jeunes qui participent augmente chaque année. Exemple à Châtelet avec Céline Praile et Denis Caudron.

13 jeunes ont été recrutés pour deux semaines. Leur mission: construire des bacs potagers en hauteur, des bancs et un terrain de pétanque pour les résidents home. Alizée a 15 ans, elle s’affaire à la tâche avec une énergie débordante: "Là on est en train de tapisser tout pour pouvoir mettre la couche de gravats, puis mettre du sable pour que ce soit bien droit." Un travail d’utilité publique.

Georges et Flore sont résidents du home, ils ont 87 et 90 ans. Assis à côté des travaux, ils commentent: "C’est très bien, c’est parfait. C’est beau les jeunes qui travaillent, dit Flore. Nous, on est au repos, on a travaillé assez." L’opération permet aussi de tisser des liens avec des seniors parfois confrontés à l’isolement. Une résidente vient à la rencontre des jeunes: "Le principal c’est de s’amuser. Quand on est vieux, on n’a déjà pas tellement de plaisir. Moi j’adore, je suis très contente, vraiment très très très contente. Vive les jeunes!"

Première expérience professionnelle

Des jeunes plutôt fiers. Ils se sentent utiles et gagnent aussi un peu d’argent, 6 euros net de l’heure. Pour beaucoup, c’est aussi une première expérience professionnelle. Malika Fattah est assistante sociale au CPAS de Châtelet, elle explique la procédure: "Ça nécessite de faire un CV, une lettre de motivation, de passer un entretien d’embauche où nous on les aide justement les jeunes à se préparer pour leurs futures expériences professionnelles." Morena a 16 ans, elle participe aussi à l’opération: "Ça nous aide à nous débrouiller, à être autonome, se lever… être plus débrouillard quoi."

Dès qu’il sera prêt, le terrain de pétanque sera aussi accessible aux habitants et aux écoles du quartier. Objectif: ramener de la vie dans le parc du home.  

Vos commentaires