En ce moment
 
 

2000€ à payer à l'homme qui a tué sa fille: "Je préfère mourir que de donner un euro"

 

La famille de Cassandra a été condamnée à payer les frais de justice de l'homme qui a tué leur fille de 4 ans. Les parents choqués contestent la décision de la justice.

La petite Cassandra, malade depuis sa naissance, commençait à peine à se déplacer à quatre pattes. Le Dimanche 5 août 2007, la petite fille de 4 ans était sortie de la maison et ses parents ne l'ont pas remarqué immédiatement. Quelques instants plus tard, il était déjà trop tard. La fillette avait été violemment fauchée par une voiture.

Le conducteur a été acquitté par la justice

Après le choc, Cassandra avait souffert de trois fractures au crâne et avait été bléssée au niveau des poumons. Elle perdait la vie le lendemain matin. Le conducteur a été acquitté par la justice et les parents doivent payer ses frais de justice."Il tue ma fille et je dois lui payer 2000 euros", a expliqué Xavier  Randolet dans les éditions de Sud Presse. Interrogée par notre journaliste Ludovic Delory, la maman de Cassandra s'est dit choquée: "Je ne donnerai même pas un euro, je préfère mourir que de donner un euro. C’est honteux, il peut tout faire, il peut tuer, il n’y a pas de loi par ici."

Le conducteur a fait appel

L'homme avait été condamné par le tribunal de police après les faits en 2007 mais il avait fait appel. Le prévenu soutenait depuis le départ que l’enfant avait constitué pour lui "un obstacle imprévisible" ce qui est effectivement prévu dans le code la route. En appel, après avoir entendu les plaidoiries des différentes parties, le tribunal a décidé de suivre point par point la position du prévenu et de considérer qu’effectivement, l’enfant, le jour des faits, avait constitué un obstacle imprévisible parce qu’il n’était pas visible en raison du soleil qui était rasant à l’endroit de l’accident.

Une application de la loi

Les faits ne s'arrêtent pas là car la justice a demandé aux parents de payer 2000 euros d’indemnités liées aux frais de procédure. Cette règle est une application de la loi. En effet, comme la procédure pénale a été introduite par les parents, et comme elle a échoué c’est donc à la famille d'assumer les coûts. Face à cette réalité judiciaire, les parents sont scandalisés. Ils ont décidé d'aller devant la Cour Européenne. "Pour la famille, le coup de massue est arrivé récemment, lorsque, conformément à ce que prévoit la loi,  j’ai reçu un courrier de mon confrère m’indiquant qu’il y avait l’indemnité de procédure de 2000 euros à laquelle avait été condamnés mes clients", a expliqué l'avocat de la famille de Cassandra.

 

Vos commentaires