En ce moment
 
 

A Pont-à-Celles, les agriculteurs en ont marre des dépôts sauvages d'immondices: "Une vache est morte après avoir ingurgité les morceaux d'une canette" (vidéo)

 
 

A Pont-à-Celles, on veut lutter contre les dépôts sauvages d’immondices le long des routes et sentiers. Les agriculteurs en ont assez de voir leurs champs transformés en décharges publiques. Des affiches grandeur nature expliquent donc désormais aux automobilistes et passants qu’on y cultive des légumes, non des détritus. D’autant que ces déchets représentent un réel danger pour l’homme et les animaux.

Les conséquences sont nombreuses : certains déchets peuvent provoquer des dégâts sur les engins agricoles, se retrouver dispersés dans les récoltes ou encore ingurgités par les bêtes et provoquer des lésions aux animaux voire leur décès. "C’est arrivé à mon beau-frère qui a perdu une vache de cette manière", témoigne un des agriculteurs associés à la campagne.

Cette campagne de sensibilisation met aussi en valeur les citoyens qui nettoient bénévolement leur commune. A Pont-à-Celles, on compte déjà 150 ambassadeurs propreté.


 




 

Vos commentaires